Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

29 mars 2019 5 29 /03 /mars /2019 07:33

Le futur Europarlement pourrait compter 4 députés d'Outre-mer

Entre le FN et LREM qui caracolent en tête des sondages et une belle position éligible pour LFI, le parlement européen qui sortira des urnes le 26 mai prochain pourrait accueillir quatre députés pour une dizaine de candidats issus des Outre-mer.

LREM - Mardi 26 mars, la République en marche a présenté sa liste conduite par la ministre démissionnaire de l'Europe Nathalie Loiseau. Le Réunionnais Stéphane Bijoux, directeur de l'information du pôle Outre-mer de France Télévisions, occupe la dixième place. Cette annonce a été appréciée diversement à France Ô que le gouvernement a promis de fermer à la mi-2020, si l'on en croit le communiqué de FO France TV : "Les dirigeants jouent donc double jeu avec nous : aux salariés ils racontent que la mauvaise situation de France Télévisions est due au gouvernement et nous découvrons qu’en fait ils sont complices." Heureusement pour la déontologie, Stéphane Bijoux vient de démissionner de ses fonctions. Reste que son épouse, journaliste et présentatrice du journal de Réunion La 1ère, n'a pas démissionné à l'instar de Léa Salamé, compagne de Raphaël Glucksmann, tête de liste (avec le Réunionnais Philippe Naillet en position inéligible) du PS. L'épouse de Stéphane Bijoux s'est contentée de promettre de pas interviewer son mari en tant que candidat aux européennes "pour ne pas créer d'incompréhension" chez les téléspectateurs. Ouf ! Plus bas sur la liste, 24e et en position d'être le dernier élu de la liste Loiseau créditée de 23 à 24 %, le Martiniquais du Modem, Max Orville.

RN - Depuis le 6 janvier,  le RN qui a confié sa tête de liste à Jordan Bardella, a fait savoir qu'il avait placé une Guadeloupéenne, Christiane Delannay-Clara, en position éligible (12e). Et comme rien n'est trop beau, le RN avait un  peu forcé le trait en faisant d'elle une maire adjointe au maire PS de Créteil en 1998. Information aussitôt démentie qui valait au RN d'admettre "un abus de langage". En revanche, le RN ne se trompait pas en affirmant qu'elle était conseillère municipale de Saint-François. Mais à l'annonce de sa candidature aux européennes sur la liste RN, la majorité LR de cette commune guadeloupéenne l'excluait pour "haute déloyauté politique et morale" à l'unanimité. Quoiqu'il en soit avec 21 % d'intentions de vote, la Guadeloupéenne est sûre d'être élue puisque sa liste pourrait compter une grosse vingtaine de députés.

LR- Les Républicains qui ont mis du temps à déterminer leur tête de liste, le philosophe François-Xavier Bellamy, n'ont pas encore réglé la question Outre-mer puisque leur liste révélée le 5 mars dernier dispose en 20e position : "une place réservée à une femme représentante des Outre-mer"... Vu que la liste LR est créditée dans les sondages de 12 ou 14 % des votes, elle n'aurait pas plus de 15 élus à Strasbourg... Donc pas de personne issue de l'Outre-mer.

LFI - La France Insoumise a depuis longtemps placé son champion, le sortant réunionnais, Younous Omarjee. Il figure en bonne situation, 4e de la liste conduite par Manon Aubry qui, avec 8 % d'intentions de vote, compterait 8 députés.

EELV - La liste Europe Ecologie Les Verts de Yannick Jadot se situe dans les 7 à 8 % d'intentions de vote, soit 7 à 8 députés. Son candidat amérindien (quoi que ni amer, ni Indien) de Guyane, Alexis Tiouka, en 19ème position, ne devrait pas siéger à Strasbourg.

Les autres partis - La liste de Génération-s, le mouvement de Benoît Hamon est conduite par Corinne Acheriaux et présente en 6e place le Réunionnais Alain Bénard. Les sondages leur donnent de 2,5 à 4 % des voix. Il faut au moins 5 % pour avoir un élu... Même incertitude avec la liste du PCF conduite par Ian Brossat qui présente en 6e position la Réunionnaise Julie Pontalba. Les sondages les créditent de 1,5 à 2 % des voix.

La liste de Lutte Ouvrière conduite par Nathalie Arthaud présente le Réunionnais Jean-Yves Payet en 12e position et un Guadeloupéen, le secrétaire général de la CGTG, Jean-Marie Nomertin, en 18e position...

Quant aux listes des Patriotes (Florian Philippot) ou de Debout la France (Nicolas Dupont-Aignan), elles n'ont pas encore fait connaître leur composition, mais c'est pas le genre à se ruer sur les Outre-mer !

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents