Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

23 mai 2019 4 23 /05 /mai /2019 04:32
Lurel reprend son rôle d'opposant au Sénat

Lurel dénonce l'avarice du gouvernement

"Près de 10% des sommes octroyées aux Outre-mer n’ont pas été dépensées !" Le sénateur PS Victorin Lurel a épluché le rapport annuel de performance annexé au projet de loi de réglement du budget pour l'année 2018 et en conclut que "le gouvernement fait des économies sur le dos des ultramarins". Non content de dénoncer "un budget déjà lourdement appauvri depuis 2017", il théorise "un coup de massue en deux temps : d’abord on baisse le budget puis on ne dépense pas ces sommes minimisées".

Entre les sommes inscrites en crédits de paiement pour 2018 – sommes que

l’Etat prévoyait de payer — et les sommes effectivement payées en 2018, on observe un différentiel négatif de 33 millions dans l'enveloppe Emploi Outre-mer et un autre de 145 millions dans l'enveloppe Conditions de vie Outre-mer, soit 177 millions en tout.

Dans les premières pages du rapport de performance*, le gouvernement explique que "cette difficulté, inédite, est un indicateur de l’incapacité de certaines collectivités à assurer leur part de cofinancement".  Autrement dit, c'est la faute aux DROM qui ne font pas assez appel aux crédits ouverts. "Les collectivités, réagit l'ancien ministre des Outre-mer et ancien président de Région, sont en première ligne pour la mise à disposition des terrains, pour la garantie des prêts et la recapitalisation des opérateurs du logement social." Il va plus loin en soupçonnant le gouvernement de "donner délibérément des instructions pour bloquer les dossiers." Il s'appuie pour dénoncer "cette avarice organisée par le gouvernement", sur le résultat de la politique du logement Outre-mer (fortement marquée par la suppression de l’allocation logement accession) : 64,8 millions d’euros non dépensés, donc 727 logements financés en moins (-8,6%). "Il manque près de 2 300 logements construits sur les 10 000 prévus", compte le sénateur qui interroge : "Quid des restes à payer par l’État ? Quel est le montant des crédits cumulés à reporter ? Comment se répartissent pour chaque territoire les sommes engagées et les restes à payer ?" Victorin Lurel dit n'avoir pas trouvé les réponses dans le compte administratif 2018.

FXG, à Paris

https://www.performance-publique.budget.gouv.fr/sites/performance_publique/files/farandole/ressources/2018/rap/pdf/RAP2018_BG_Outre-mer.pdf

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents