Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

25 juillet 2019 4 25 /07 /juillet /2019 05:48
Une rumeur prêtait à Rodolphe Alexandre, ici en pleine discussion avec le président de la République, d'être le successeur d'Annick Girardin à Oudinot

Une rumeur prêtait à Rodolphe Alexandre, ici en pleine discussion avec le président de la République, d'être le successeur d'Annick Girardin à Oudinot

Grand moment de solitude pour Annick Girardin

Alors que le dernier conseil des ministres avant les vacances gouvernementales se tenait mercredi 24 juillet, Le Parisien révélait dns son édition du 22 juillet qu'Emmanuel Macron pourrait profiter d'un remaniement ministériel, fin août ou début septembre, pour mettre un terme au bail de la locataire de la rue Oudinot.

Retour sur une séquence qui débute par un grand raout présidentiel au ministère des Outre-mer et qui s'achève par un désaveu pour Annick Girardin en conseil des ministres.

Le Parisien du 22 juillet publie un article sur un possible remaniement ministériel que le Premier ministre et le président de la République prépareraient pour la rentrée. Le Parisien écrit : "Parmi ceux qui sont dans le viseur : Annick Girardin (Outre-mer) qui a essuyé une soufflante mercredi (17 juillet, ndlr), en plein Conseil des ministres. Avec un Macron mécontent de la façon dont elle a présenté l'application des politiques publiques dans son ministère. « C'est très bien, mais j'attendais autre chose », a sèchement renvoyé le chef de l'Etat ce jour-là, devant tous les membres du gouvernement. Si ce que dit le journal est vrai, ce serait en référence à la présentation, le 16 juillet dernier, du bilan de la réforme des aides économiques outre-mer et l'annonce de la création d'un compteur emploi, tableau compliqué et peu lisible pour vanter les effets de sa politique sur l'emploi dans les Outre-mer quand le président plaidait encore le 8 juillet pour "changer la vie des gens"... Pour autant, ce même 8 juillet dans les jardins du ministère des Outre-mer, à l'issue de la signature des contrats de convergence et de transformation, Annick Girardin semblait déjà bien seule... Le président de la République faisait le tour des invités et élus des Outre-mer. Il était escorté de très près par le président de la Région Guadeloupe Ary Chalus qui se pique de murmurer à son oreille, et il était suivi non sans une petite distance par la ministre des Outre-mer, pourtant hôte des lieux ! L'ancienne ministre Ericka Bareigts a même  été surprise de la voir se précipiter sur elle pour la saluer : "C'est que ça va vraiment pas..."

Bijoux potentiel successeur ?

La semaine suivante, des rumeurs persistantes circulent en Guyane qui voient Rodolphe Alexandre, le président de la collectivité territoriale de Guyane, celui que Macron appelle son "cher ami Rodolphe", pressenti pour succéder à Girardin... Qui elle-même briguerait la présidence de la collectivité territoriale de Saint-Pierre-et-Miquelon en 2022, donne à lire le site de Martinique La 1ère le 15 juillet.

Après le conseil des ministres du 17 juillet et le coup de gueule du président, la ministre communique dans la soirée pour affirmer que "conformément aux engagements du président de la République, pris à l’occasion de la signature des contrats de convergence et de transformation le 8 juillet dernier, le budget du ministère des Outre-mer pour l’année 2020 est préservé et ne porte aucune mesure d’économie". Et ce même communiqué annonce une coupe claire de 100 millions d'euros dans les crédits de paiement du prochain budget des Outre-mer... C'est pour le moi ns étrange, pour ne pas dire maladroit. Le lendemain 18 juillet, alors que les ministères de l'agriculture et de l'Outre-mer programment une conférence de presse commune avec les deux ministres pour annoncer le maintien de l'enveloppe budgétaire de 38 millions pour la canne à sucre, Annick Girardin sèche et anticipe son départ pour Saint-Pierre-et-Miquelon annoncé pourtant du 20 au 23 juillet... Et qui est-ce qui la remplace au pied levé ? Le nouvel eurodéputé Réunionnais de la République en marche, l'ancien directeur des informations de la moribonde France Ô, Stéphane Bijoux. Tiens, Bijoux ministre... Déjà ?

FXG, à Paris

Annick Girardin a réagi sur Saint-Pierre-et-Miquelon la 1ère

« Il n'y a pas de relations tendues entre nous. Il m'a déjà, quelques heures après (l'article du Parisien, ndlr), envoyé un petit SMS pour me dire ''désolé de ce qui peut arriver en matière journalistique, ça m'est arrivé aussi un jour'' », a expliqué la ministre à la chaîne de télévision Saint-Pierre et Miquelon La 1ere.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents