Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

10 juillet 2019 3 10 /07 /juillet /2019 06:18
Signature des contrats de convergence et de transformation - Trois questions à Emmanuel Macron

Emmanuel Macron, président de la République

"Je n'ai pas envie que les territoires ultramarins ressemblent à l'Hexagone"

Quelle est la philosophie de ces contrats de convergences et de transformations selon les territoires ?

Ces contrats concernent l'ensemble de nos territoires ultramarin et j'ai dit qu'il y avait deux piliers : on maintient les ambitions en faisant les réformes, donc il n'y a pas d'économie sur les outre-mer ; et à côté de ça, par ces contrats, on investit 2,100 milliards. Rien n'est la panacée. La panacée, c'est l'action collective, c'est que chacun prenne sa part de responsabilité en ayant la bonne part d'investissement.

Est-ce que ce sera suffisant quand on connaît l'ampleur des chantiers, éducation, santé, mobilité... ?

On connaît les difficultés... Celles qu'on a pu avoir, qui sur l'hôpital, qui sur l'université, ont été réglées, y compris ces derniers mois, sur des situations qu'on ne réglait pas depuis des années, parfois sur des centaines de millions d'euros d'investissement. Je crois à l'ambition universitaire de nos territoires ultramarins. On va continuer à investir. Je pense aussi que, si vous voulez savoir le fond de ma pensée, on a parfois intérêt à savoir travailler ensemble, ce qui a pu pêcher par le passé. Et donc si on veut de grands pôles universitaires qui rayonnent de l'Amazonie à la Caraïbe ou dans l'océan Indien, on doit continuer à investir, accompagner, mais je pense qu'il faut qu'on joue sur nos avantages comparatifs. Ce contrat permettra d'avoir les financements qui avaient été actés et promis.

Vous misez sur les atouts des Outre-mer plutôt que sur la compensation des handicaps ?

Bien sûr. Moi, je défends les atouts parce que je pense qu'on ne joue pas assez sur les atouts ! On ne démultiplie pas assez ce qu'on devrait faire par nos atouts. On est une puissance caraïbe, amérindienne, océano-pacifique et on joue trop peu là-dessus, que ce soit notre bio-diversité ou les intérêts stratégiques... La Polynésie devient par exemple un territoire qui est au carrefour des routes stratégiques. Le Chili veut rejoindre l'Asie sans passer par les câbles et les aires classiques, la France doit être là avec son territoire dans la région. Ca a une valeur, ça rémunère, ça crée de l'activité économique. Il y a des tas de choses comme ça qu'on pas suffisamment assez vues et sur lesquelles on a pas assez joué. Il ne faut pas voir les handicaps pour, si je puis dire, rattraper le retard. C'est tout le souci de ces contrats. Mais si on ne peut regarder seulement que le retard qu'on rattrape... Au fond, je n'ai pas envie que les territoires ultramarins ressemblent à l'Hexagone. Ce n'est pas ça le but ! Ils ont une force, une richesse, une diversité. Il faut qu'ils puissent réussir dans cette diversité. Je ne veux pas qu'ils soient tenus en échec. Parfois, on a assigné des gens à résidence parce qu'il y avait moins d'opportunité, parce qu'ils avaient plus de difficultés, mais on a parfois trop eu dans notre propre tête qu'un seul modèle alors qu'on doit avoir aussi un modèle archipel, la France archipel.

Propos recueillis par FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents