Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

21 novembre 2019 4 21 /11 /novembre /2019 19:32
9 et 10 ans de réclusion pour Anne-Diana Clain et son mari Mohamed Amri

Prison ferme pour Anne-Diana Clain et son mari

Dix ans d'emprisonnement avec une période de sûreté des deux tiers de la peine, c'est la sanction proposée par la procureure de la République lors du procès d'Anne-Diana Clain (44 ans) et de son époux Mohamed Amri (60 ans), mardi après-midi. A cette peine globale, le parquet a demandé pour Madame un suivi socio-judiciaire pendant trois ans et pour Monsieur une interdiction définitive de territoire français.

Au deuxième et dernier jour du procès de Mohamed et Anne-Diana pour association de malfaiteurs en vue d'aller commettre une entreprise terroriste, à savoir tenter de passer en Syrie pour rejoindre l'Etat islamique, le représentant du ministère public a estimé, anticipant la défense de Me Desrues (pour Anne-Diana Clain) et Me Dumont de Saint-Priest (pour Mohamed Amri), que pour pouvoir les juger, il fallait "comprendre qui ils sont et pourquoi ils se sont engagés. Mais on ne peut faire abstraction de la famille Clain". Cette famille élargie, c'est bien sûr la communauté religieuse issue du clan d'Artigat, née au lendemain des attentats du 11 septembre. Laurent Fatri, l'ex-mari d'Anne-Diana parle plus volontiers du "clan Clain". Un clan qui a déjà généré par le biais de mariages endogamiques trois générations de djihadistes, soit une petite armée de 50 personnes passées avec armes et bagages, femmes et enfants en Syrie  depuis 2014 et l'avènement de l'EI... Tous ceux qu'Anne-Diana et Mohamed ont tenté de rejoindre en 2016...

Pour le parquet, Mohamed Amri, c'est l'aîné, l'ancien, la figure paternelle qui a tant fait défaut aux frères Clain et à leur soeur. Mohamed, c'est encore la référence solide à nombreuses questions religieuses que se pose la fratrie. L'irruption de Mohmed dans la vie des Clain correspond à leur arrivée à Toulouse, leur conversion à l'islam et la radicalisation de Fabien. Anne-Diana admire ce qui va être le père de ses trois derniers enfants. elle approuve sa vision rigoriste de la religion. "Il s'est engagé dans la cause djihadiste, relate la parquetière, et rêve de vivre dans l'Etat islamique." La procureure moque la défense d'Anne-Diana : "Elle ignore l'implication de ses frères, même après ses quatre ans de prison ? Leur départ, groupé, coordonné l'aurait été sans qu'ils n'y soient associés ?..." Pour le parquet, ce départ en Syrie n'était que le prélude à la commission d'attentats... "Comment croire que votre propre départ soit déconnecté de toute intention terroriste ? Impossible !" Quant au déni d'Anne-Diana d'avoir jamais vu ou presque de vidéos de propagande de l'EI, comment expliquer alors les recherches sur internet qu'elle faisait sur la famille Clain. Anne-Diana et son mari ont parfaitement reconnu la voix de Fabien revendiquer les attentats du 13 novembre, même si Mohamed fait mine de ne pas savoir ce que signifie cette date... "Ils ne faisaient pas attention aux paroles de leur frère ?" Car même si leur projet de voyage a été tardif et avorté, c'est bien cette tentative qui est jugée. C'est un prévu pour être un départ sans retour, clandestin, illégal, avec le soutien des frères Clain sur zone, des moyens de communications cryptés, , des cartes SIM régulièrement changées... Quand ils ont été arrêtés fin juin 2016 à la frontière turco-syrienne, ils ont demandé l'asile politique à la Turquie... Le parquet a demandé leur condamnation à de la prison ferme pour sanctionner la commission de l'infraction, pour protéger la société et pour préparer leur réinsertion... Car le parquet ne croit en rien en la sincérité de Mme qui prétend faire amende honorable, regretter..? "Sa posture de citoyenne repentie est une posture, une stratégie. L'audience s'est poursuivie avec les plaidoiries de la défense à l'issue desquelles, Anne-Diana Clain a déclaré : "Sincèrement, j'ai changé, c'est vrai. Je suis déçue d'avoir brisé la vie de mes enfants"

Le tribunal s'est retiré une paire d'heures pour délibérer. Neuf ans pour Madame dont les deux tiers incompressibles et trois de suivi socio-judiciaire, dix ans pour Monsieur avec une interdiction définitive du territoire français.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents