Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

23 janvier 2020 4 23 /01 /janvier /2020 06:40
Expo du Fabriqué en France à l'Elysée

Boullanger à l'Elysée

"Pour nous, c'est une belle vitrine !" La pâte de piment végétarien de Délices de Guyane, l'entreprise de Bernard Boullanger, faisait partie des 120 produits de la Grande Exposition du Fabriqué en France, à l’Elysée, le week-end dernier. Pour être sélectionnés, il fallait démontrer qu'il y avait plus de 95 % de produits français dans tous les composants du produit fini proposé. "Comme on n'utilise que des produits guyanais, explique l'entrepreneur, on était à 100 %." Dans les salons du palais présidentiel, il a pu avoir un contact direct avec le ministre de l'Industrie et sa secrétaire d'Etat, la ministre de l'Outre-mer et le président : "On a pu parler de nos produits..." Bernard Boullanger a aussi évoqué les difficultés de la boutique parisienne des Délices de Guyane, "et de sa "volonté d'aller de l'avant...  Même si ça va très vite, on ne peut pas 'étaler".

10 000 visiteurs visiteurs ont vu son piment végétarien, bien agencé sur une table au sein du pôle agroalimentaire. "L'important, c'est la visibilité que ça nous donne." Lundi, le show room s'est poursuivi à Versailles, au sommet "Choose France". Cette troisième édition, qui a vocation à promouvoir l’attractivité économique de la France à l’international, a mis l’accent sur la valorisation des territoires français et l’innovation technologique et environnementale. Bernard Boullanger devait rentrer à Cayenne, il ne s'y est donc pas rendu, mais ses produits, oui.

L'Elysée concluait la séquence mardi par une réception de 500 chefs d'entreprises de tailles intermédiaires (ETI), invités à écouter un discours du président de la République et participer à des tables rondes avec des ministres. "Une entreprise moyenne, explique le patron de Délices de Guyane, ça fait 250 personnes, on n'est pas là-dedans !"

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents