Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

1 février 2020 6 01 /02 /février /2020 07:27
Jean-Pierre Philibert et Xavier Ducept

Jean-Pierre Philibert et Xavier Ducept

 

Les voeux de la MOM à la FEDOM

Dans ses voeux aux patrons d'Outre-mer, la ministre a salué la baisse du chômage et indiqué qu'il n'y aurait pas de "modifications substantielles" sur l'octroi de mer.

La ministre des Outre-mer présentait ses voeux jeudi soir au ministère des Outre-mer, mais quelques heures auparavant, son directeur de cabinet, le général Xavier Ducept, en donnait l'avant-première devant l'assemblée générale de la Fédération des entreprises d'Outre-mer (FEDOM). La ministre étant retenue sur le banc du gouvernement pour débattre avec les députés d'une proposition de loi organique pour la Nouvelle-Calédonie, Xavier Ducept s'est fait son porte-voix en lisant son discours aux entrepreneurs ultramarins.

"La priorité des priorités, a-t-il déclaré d'emblée, c'est la bataille de l'emploi. Il a ainsi énuméré de bons chiffres : près de 15 000 postes créés dans le privé entre septembre 2018 et septembre 2019, 2000 dans le public, une baisse du recours à l'intérim, une hausse de 8 % des créations d'entreprises, 11 986 embauches dans le cadre  du parcours emploi compétences et enfin 700 emplois francs en phase de test. "Ces chiffres, poursuit le dircab, montrent une amélioration de la conjoncture économique." Le nombre de chômeurs de catégorie A a ainsi baissé de 4 % hors Mayotte, celui des chômeurs de moins de 25 ans de 4,75 %. "Les reformes que nous avons engagées commencent à porter leur fruit, même si nous devons rester humbles..." Xavier Ducept est ensuite revenu sur les exonérations de charges qui ont été "ajustées" pour aller jusqu'à 2 SMIC au lieu de 1,7. "Le coût pour l'Etat, a-t-il précisé, est de 37 millions d'euros." Il a admis que si des manqués avaient été rattrapés notamment dans le secteur de la presse qu'il en demeurait encore. Ainsi le Conseil constitutionnel a retoqué l'éligibilité des personnels navigants dans l'aérien. "Une solution sera trouvée avec Gérald Darmanin", le ministre des Comptes publics.

Dans un autre registre, celui de la défiscalisation des biens productifs qui exclut les navires de croisière, il a indiqué que le Premier ministre voulait "trouver une solution". Sur ce point, il s'est réjoui que la capacité des bureaux d'agrément pour traiter les dossiers soit passée de 500 à 33 jours. Enfin, sur le thème de la défiscalisation, il s'est encore réjoui que la loi de finances 2020 ait élargi crédit d'impôt à la réhabilitation-démolition des HLM de plus de 20 ans et à la rénovation du parc social dans le cadre de la transition énergétique. Bien sûr, il a salué le retour de l'aide accession au logement social.

Un nouveau prêt de développement Outre-mer

Sur les aides aux entreprises, Xavier Ducept a indiqué que le nouveau prêt de développement Outre-mer (PDOM) et les fonds subventionnels existaient et fonctionnaient. Ainsi 122 entreprises ont bénéficié du PDOM à hauteur de 28 millions en 2019 contre 93 l'année d'avant à hauteur de 16 millions.

Concernant l'avenir de l'octroi de mer, "il n'y aura pas de modification substantielle du régime", tout juste une adaptation. Xavier Ducept a rappelé que le ministère avait ouvert un dialogue sur ce sujet avec les parlementaires, mais qu'aucune réponse n'était venue de ces derniers. Bien sûr la ministre est consciente du problème que cet octroi de mer peut soulever au niveau du pouvoir d'achat et son dircab a ainsi rappelé l'expérience citoyenne faite à la Réunion avec l'ouverture de l'observatoire des prix, des marges et des revenus à cinquante citoyens réunionnais. Sans son discours, la ministre n'exclut pas, si des solutions ne sont pas trouvées, le retour des mouvements sociaux...

Quand aux délais de paiement des collectivités aux entreprises, suite au rapport Patient Cazeneuve sur les finances locales et à celui commandé à l'administration (dont on attend les conclusions), il y aura une concertation pour une mise en oeuvre dans le projet de loi de finances 2021. Le ministère ne croit pas pour autant à "une solution miracle pour renforcer les équilibres économiques des territoires". Avant de terminer sur la trajectoire Outre-mer 5.0, le directeur de cabinet a conclu en ayant un mot sur le soutien de l'Etat à "une presse quotidienne régionale, de qualité, libre et indépendante". Une heure plus tard, le tribunal mixte de commerce de France prononçait la liquidation et la cessation d'activité de France-Antilles et de France-Guyane.

FXG, à Paris

Les voeux de la FEDOM

Jean-Pierre Philibert, le débonnaire patron de la FEDOM, a conclu ses voeux par une boutade : "Janvier est le mois où l'on offre ses voeux, les autres mois sont ceux où ils ne se réalisent." Il avait démarré par le sujet de la défisc, souhaitant que 2020 soit l'année où s'appliquera pleinement l'article 349 du traité de Lisbonne sur les spécificités des Régions ultrapériphériques de l'Europe et en égratignant un peu le gouvernement et ses envies de réforme : "Le fétichisme de la réforme peut ruiner les efforts des chefs d'entreprises..." Il pensait aux lois sans étude d'impact, comme le nécessaire dépôt des comptes dans les greffes des tribunaux de commerce pour être éligibles à la défisc... "Seuls les Outre-mer sont concernés, pas même les Corses !" Les priorités de la FEDOM pour 2020 sont les délais de paiement, l'octroi de mer, le maintien des secteurs éligibles à la défisc et la question des visas Schengen "indispensables à l'économie du tourisme".

Le patron de la FEDOM s'est encore demandé au sujet de la TVANPR : "Où est passé le grisbi ? Il y avait 100 millions d'euros, qu'en avez-vous fait ?"

Après avoir salué le talent des studios d'animation de la Réunion, il a salué l'initiative prise par Ouest-France et le ministère pour tenir des assises de l'économie des Outre-mer du 4 au 6 juin prochains, regretté la fin annoncée de France Ô le 9 août prochain. "Assez de constats et d'incantation, a-t-il conclu à l'attention des entrepreneurs présents, tenez bon !"

Une écotaxe qui ne passe pas

Le patron de Corsair, Pascal de Izaguirre, faisait remarquer en marge de cette cérémonie de voeux que l'écotaxe qui ne devait pas s'appliquer sur les billets d'avion à destination et en provenance des Outre-mer était finalement entrée en vigueur. "C'est déjà  appliqué sur les billets émis avec effet rétroactif au 1er janvier", a-t-il regretté. Encore un sujet chaud pour la FEDOM et le ministère...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents