Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

30 mars 2020 1 30 /03 /mars /2020 10:31
L'ARS et le CHU de Guadeloupe enjoints de passer commande de médicaments ou de tests de dépistage

L'UGTG oblige l'ARS et le CHU à commander des masques, des tests et de la chloroquine

Saisi en référé par le syndicat UGTG le 25 mars dernier, le juge administratif de Basse-Terre en Guadeloupe a rendu sa décision le 27 en faisant suite aux principales demandes du syndicat.

Ainsi l’ARS et le CHU devront commander sans tarder un nombre suffisant de tests de dépistage (l'ordonnance mentionne le chiffre de 200 000). L'ARS et le CHU devront en outre « passer commande des doses nécessaires au traitement par l’hydroxychloroquine et l’Azitrhromycine ».

Par ce jugement, le juge administratif précise les devoirs de l'ARS : « S’il appartient au ministre de la Santé de prendre les mesures d’exception exigées par la situation sanitaire du pays (...) il entre dans les compétences de l’ARS de procéder à la commande de médicaments ou de tests de dépistage ».

Pour motiver sa décision (signalons que cette saisine de l'UGTG n'a pas réellement été prise au sérieux par nombre d'observateurs locaux), le juge des référés indique un « nombre de lits de réanimation particulièrement limité en Guadeloupe », la difficulté d'organiser « des évacuations sanitaires de masse », « le manque de fiabilité des données relatives au nombre de personnes contaminées » et « la pénurie avérée de matériels » (masques et tests de dépistage). Tout cela étant constitutif « d’atteintes graves et manifestement illégales au respect de la vie ».
FXG, confiné

Partager cet article

Repost0

commentaires

zagidal 01/04/2020 16:41

Résumons : les discutions contradictoires se tiennent en France hexagonale entre professionnels du soin, entre experts. Ce sont eux qui sont au feu. en Guadeloupe, c'est un syndicat non expert en la matière qui donne la contradiction et on ne connait pas les avis de ceux qui sont au premier rang du combat. Un syndicat qui demande d'appliquer tel ou tel traitement (en l'occurence la Chloroquine, dont on ne sait aucunement si elle a ou pas une action), qui définit la politique sanitaire. On marche sur la tête totalement. C'est du grand n'importe quoi. Je ne sais pas si vous rendez compte de l'énormité de la situation. On en rigolerait si il ne s'agissait pas d'une crise mondiale comme l'humanité n'en a jamais connu. À ce rythme là, il faudra que les experts de l'UGTG se fasse connaître de l'OMS. Grave !

Articles Récents