Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

3 avril 2020 5 03 /04 /avril /2020 07:22
La banane antillaise alimente  toujours le marché intérieur française

Nos 600 producteurs de bananes continuent d'alimenter le marché français

Les bananes de Guadeloupe et de Martinique continuent d'être proposées à la vente aussi bien dans l'Hexagone que chez nous. Les Groupements  de planteurs de Guadeloupe et de Martinique indiquent avoir pris des dispositions depuis la mise en oeuvre de l'état d'urgence sanitaire. Ainsi, pour préserver la santé et la sécurité des producteurs et de leurs salariés, des mesures sanitaires ont été mises en place et du matériel de protection a été délivré.  Pour les accompagner, des guides des mesures spécifiques et des modes opératoires associés à mettre en oeuvre au sein des exploitations de bananes ont ainsi été élaborés au sein de chaque groupement, en collaboration avec les services de la DIECCTE, de

l’ARACT et de la Médecine du Travail. Ils ont été distribués à l’ensemble des producteurs adhérents. Ainsi, la mise en marché de "La Banane Française", de la "Banane Française Equitable" et de la "Banane Française Enfant" a été maintenue.

Par ailleurs, les emballages ont été réduits afin de fluidifier la production et l’acheminement des fruits dans les points de vente.

Au marché d'intérêt national de Rungis où l'UGPBan a son siège, ainsi que dans les mûrisseries Murissol et Fruidor et sur le site de conditionnement et du contrôle qualité à Dunkerque, la présence des salariés a été réduites par le recours au télétravail (15 %) et au chômage partiel (6 %). Les salariés présents sur site disposent de matériel de protection et sont soumis à des distances de sécurité et de protection entre les postes de travail, notamment à l’entrepôt de Dunkerque.

Les expéditions de bananes ont représenté à compter du 17 mars approximativement 7700 tonnes.  "C’est en repli au regard des prévisions de production et de la tendance haussière que les producteurs attendaient pour cette même période, indique un représentant de l'UGPBan. Pour la Martinique et la Guadeloupe cela correspond à  un repli de l’ordre de 15%."

FXG

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents