Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

30 juin 2020 2 30 /06 /juin /2020 09:21
Taubira et 2022

Taubira candidate à la présidentielle ?

Y aller ou pas ? Christiane Taubira connaît le job, elle l’a fait en 2002 sous les couleurs du PRG. Aujourd’hui, le PRG, c’est quasiment le parti présidentiel En marche ! Etrange évolution pour ce petit parti satellite du PS tant Christiane Taubira est, de son côté, devenue l’égérie de la gauche et le repoussoir de la droite depuis la loi autorisant mariage pour tous. Refusant d’être ministre de Manuel Valls, elle a préféré quitter le gouvernement quand ce dernier, avant l’arrivée de Macron à l’Elysée, s’est attelé à détricoter le code du travail avec la fameuse loi El Komry qui aurait dû s’appeler loi Macron. Le 26 septembre dernier sur France Inter, Christiane Taubira affirme qu’elle n'a pas totalement exclu d'être candidate à l'élection présidentielle de 2022, « S'il se dégage que c'est à moi de tenir le gouvernail, de prendre les rênes, de me bander les muscles intellectuels, affectifs et de tenir pour qu'on avance ensemble... ». Elle « n'en rêve pas, mais, ajoute-t-elle, oui, je serai là s'il faut se battre, parce que je suis très inquiète de l'état de nos sociétés, du monde ».

Le Figaro, Ouest-France reviennent dans les jours qui suivent sur ses propos. Mais Christiane Taubira n'est pas pour autant candidate. « Je n'ai pas une vision messianique de la politique et je ne crois pas aux femmes, aux hommes providentiels, avait-elle expliqué, le combat politique est un combat collectif. »

L’Express du 17 janvier dernier consacre un dossier aux potentiels candidats de 2022. Il place l’ancienne garde des Sceaux dans la rubrique : « Ceux qui pourraient se réveiller ».

« Régulièrement courtisée à gauche ces dernières années, Taubira a toujours décliné les propositions de mener une liste. Pourtant la ministre de la Justice de François Hollande souvent sollicitée pour voler au secours de la gauche, fait des (petits) pas vers 2022. » A son tour l’Express revient sur l’entretien de France Inter.

Mille chemins devant elle

Le 14 avril sur RTBF, on lui demande : « Vous pensez déjà à cette question que l’on vous a posée sur 2022 et l'élection présidentielle en France ? » Sa réponse est limpide : « La forme la plus simple à imaginer, c’est d’être candidate en 2022. On m’y ramène constamment. Ce n’est certainement pas le plus simple pour moi mais je ne m’interdis pas de me dire qu’il y a peut-être des choses qui vont se dégager, qu’on n’imagine pas aujourd’hui et qui nous offriront l’opportunité de faire des choses ensemble et de bouleverser l’ordre actuel qui, pour moi, est un grand désordre. »

Dernière en date (18 mai), Elizabeth Quin l’interroge sur Arte sur son possible retour sur la scène politique, Christiane Taubira voit venir le piège : « J’ai mille chemins devant moi. Je serai là où je serai utile, mais dans une dynamique collective. »

Enfin, le 23 juin, c’est CNews qui évoque Christiane Taubira, mais Ô ! surprise, pas sur les candidats en 2022, non, sur les potentiels successeurs d’Edouard Philippe à Matignon après le second tour des municipales. Difficile à croire… En 2017, face à Marine Le Pen, Emmanuel Macron avait assuré qu'il ne la choisirait pas. Mais Cnews veut croire que trois ans plus tard, le contexte a changé avec le mouvement mondial contre le racisme : « La personnalité et le parcours de Christiane Taubira pourraient constituer un message d'apaisement envers les quartiers populaires, en plus de constituer un signal fort envoyé à certains mouvements dits antiracistes. » CNews concède toutefois que sa personnalité et son parcours politique, commencé avec les indépendantistes guyanais, « clive et braque fortement à droite. » Il rappelle la dernière sortie médiatique de l’ancienne députée de Cayenne qui en a hérissé plus d’un à droite, lorsqu’elle a dit à Assa Traoré, nouvelle figure de proue de la lutte contre les violences policières : « Vous êtes une chance pour la France. » Cnews admet au final que cette nomination renforcerait le vote RN en 2022.

FXG

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents