Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

27 octobre 2020 2 27 /10 /octobre /2020 08:08
Le POSEI au Parlement européen

Le Parlement européen a voté le maintien du POSEI

Après le vote de l’Europarlement favorable aux agriculteurs des Outre-mer, les négociations se poursuivent auprès du Conseil européen.

Le Parlement européen a voté vendredi 23 octobre le maintien du budget du programme d’options spécifiques à l’éloignement et à l’insularité. Ce POSEI est l’outil de mise à disposition d’aides européennes et nationales au secteur agricole pour toutes les Régions ultrapériphériques de l’Europe (RUP). Ce vote s’oppose à la Commission européenne qui souhaite baisser le budget POSEI de 3,9 %. Si une telle réduction budgétaire était avalisée, cela aboutirait à une baisse de 2,4 millions d’euros par an pour les agriculteurs Guadeloupéens, de 300 000 euros par an pour les agriculteurs de Guyane et de près de 4,5 millions d’euros par an pour les agriculteurs de Martinique. En votant le maintien du budget POSEI, les eurodéputés proposent près de 62 millions d’euros par an pour la Guadeloupe, 6 millions d’euros par an pour la Guyane et près de 115 millions d’euros par an pour la Martinique.

En ouverture de la session plénière du Parlement européen et avant le vote de la Politique agricole commune (PAC), le 20 octobre dernier, l’eurodéputé LFI Younous Omarjee a déclaré : “Nous devons veiller à la cohérence dans les politiques communautaires parce que le Parlement a fait de la cohésion et de l’écologie les maître-mots de la relance économique, du Green New Deal et du nouveau cadre budgétaire.” Forts d’une très large majorité (463 pour, 133 contre, 92 abstentions), les négociateurs du Parlement européen ont maintenant un mandat fort pour porter cette exigence auprès du Conseil et de la Commission européenne.

Vote des « contributions interprofessionnelles étendues »

En effet, si c’est la Commission qui propose, la décision doit être négociée entre le Parlement européen et le Conseil européen. De ce point de vue, la France, l’Espagne et le Portugal ont déjà fait savoir au commissaire européen en charge de l’agriculture leur point de vue.  Les ministres français de l’Agriculture, des Affaires européennes et des Outre-mer lui ont aussi écrit pour « rappeler la demande forte de la France en faveur du maintien de l’enveloppe POSEI », ainsi que l’a déclaré Sébastien Lecornu le 13 octobre dernier à Bruxelles lors du congrès des RUP.

Dans la foulée du vote du Parlement, les députés européens ont également adopté l’instauration des « contributions interprofessionnelles étendues », un dispositif qui permet aux organisations socioprofessionnelles des RUP de s’organiser et se structurer pour défendre au mieux la production locale. « Avec ce vote, a indiqué l’eurodéputé LREM Stéphane Bijoux, nous confirmons notre exigence de soutien aux efforts des agriculteurs et des éleveurs ultramarins. »

Les négociations pour boucler le budget de la PAC et du POSEI devraient s’achever avant la fin de l’automne.

FXG

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents