Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

6 novembre 2020 5 06 /11 /novembre /2020 10:45
Un conte amérindien en Guadeloupe

La baleine aux yeux verts d’Henry Petitjean Roget et Rebecca Monsarrat

Babigouni dort sous le sable du lagon depuis au moins 2000 ans lorsqu’une vague le réveille en lui arrachant deux amulettes. En suivant l'homme qui emporte ses fétiches dans une grande maison rose, il découvre, stupéfait, des outils, des coquillages, des poteries de sa vie quotidienne et reconnaît soudain le collier magique de la belle Waliwa, sa tendre amie de toujours.

C’est à partir de faits réels survenus à la Guadeloupe qu’Henry Petitjean Roget a imaginé ce récit : deux amulettes en bois de gaïac et un collier de pierres vertes qu’il a trouvés sur une plage, d’une part, et le passage d’une baleine et de son baleineau devant le musée Edgar-Clerc, d’autre part. Il n’en faut pas plus à celui qui a été conservateur en chef des musées de la Guadeloupe où il vit depuis 1980 pour nous nous emmener à la rencontre des premiers habitants des Petites Antilles. A travers un joyau de la faune aquatique, la baleine à bosse, il nous fait découvrir les lieux de mémoire et le musée d’archéologie précolombienne de la Guadeloupe (le musée Edgar Clerc), donne des repères pour identifier les cultures précolombiennes insulaires et montre les traces de l’héritage amérindien dans la société créole des Antilles (peuplements, lexique, carte).

Henry Petitjean Roget, docteur en archéologie précolombienne, spécialisé sur les Antilles, est l’auteur d’articles et d’ouvrages de référence (Les Taïnos et les Callinas des Antilles ; Archéologie des Petites Antilles, chronologies, art, céramique, art rupestre). Il écrit des contes enracinés dans la culture créole, souvent inspirés des coutumes et traditions orales amérindiennes. Pour illustrer ce conte merveilleux, Rebecca Montsarrat puise son inspiration dans la représentation du monde animal et végétal avec une fascination particulière pour la vie qui peuple les forêts et les océans. Elle est plasticienne, peintre et illustratrice et elle a auparavant publié chez Kanjil un grand album d’artiste, écrit avec Grégoire Mercadé : Osso Bucco.

FXG

La baleine aux yeux verts, un conte des îles des Caraïbes. Récit suivi d'un cahier documentaire illustré. Album familial, à partager à partir de 7 ans. 56 pages, 28 x 21 cm, reliure cartonnée. 18€

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents