Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par fxg

a la sortie de la cérémonie

a la sortie de la cérémonie

La dernière grand-messe de Luc Laventure

Les obsèques de Luc Laventure se sont tenues mercredi 16 mars à l’église Saint-Ambroise à Paris en présence de caméras de télévision. Le journaliste martiniquais est décédé d’une crise cardiaque le 7 mars dernier à son domicile alors qu’il était dans son lit.

la mort a fauché Luc Laventure alors que l’avant-veille, il était encore au salon de l’agriculture, dans le feu de l’action. S’il a quitté le service de la télévision pour prendre sa retraite il y a une dizaine d’années, Luc Laventure n’avait en rien cessé son activité puisqu’il est le fondateur en 2015 d’un média digital, Outremer 360 qu’il aura dirigé jusqu’au bout. Le père Thomas qui a officié sa messe d’à-Dieu ne s’y est pas trompé puisqu’avant de prononcer son homélie, il a cité ces versets de l’évangile selon Saint Luc : « Restez en tenue de service, votre ceinture autour des reins, et vos lampes allumées… »

La nef était tout juste assez grande pour accueillir tous ceux qui ont voulu rendre un dernier hommage au fondateur de RFO Sat, puis France Ô. Parmi les politiques, on a vu l’écologiste Brice Lalonde, le sénateur de la Polynésie française, Téva Rofritch, son homologue de la Guyane Georges Patient, le président du Conseil départemental de la Réunion Cyril Melchior, la présidente de la Province Sud de la Nouvelle-Calédonie, Sonia Backès, le comédien et élu de la ville de Paris Jacques Martial, le secrétaire national du PS à l’Outre-mer, Olivier Nicolas, le vice-président de la Région Ile de France Patrick Karam, son épouse, la conseillère de Paris Samia Badat et encore la conseillère régionale Babette de Rozières… La famille de France télévisions et de feue RFO, feue France Ô était là aussi : François Guilbaud, Yves Garnier, Yves Rambaud, Gilles et Hélène Camouilly, Chantal Néret, Marijosée Alie, Luc de Saint-Sernin, Michel Reinette, Daniel Picouly, mais encore Greg Germain, Luc Saint-Eloy, Daniel Maximin, Fabrice Di Falco…

Au premier rang, face à l’autel, d’une part la famille de Luc, Madeleine son épouse, Stéphania sa fille, Miguel son frère, et ses petits-enfants, d’autre part le conseiller économique et social européen Joël Destom, le directeur de cabinet du ministre des Outre-mer, Philippe Gustin, et le général commandant le SMA. Le préfet Gustin, au nom du ministre Lecornu, a pris la parole pour saluer en Luc « un spectateur engagé » qui portait « une exigence à la hauteur de ses convictions, de ses combats et de ses mille projets ». Le préfet Gustin reprenait là une expression du président Macron. L’Elysée n’a pu faire moins que de consacrer au lendemain du décès de Luc laventure un communiqué de presse au grand homme de média qu’il était quelques jours à peine après en avoir consacré un à Jean-Pierre Pernaud de TF1 !

Joël Destom a rendu un hommage plus personnel dans lequel il a rappelé qu’à 30 ans, Luc avait passé son brevet de pilote privé d’avion et celui de radiotéléphoniste ! Avant de dire que Luc avait « une vision dénuée de naïveté et d’exotisme ».

Plus émouvante encore a été l’intervention de Stéphania, sa fille qui a d’abord cité la réponse que son père lui avait faite quand elle lui avait demandé ses qualités : « J’ai un très bon vocabulaire d’insultes ! » Mais derrière la facétie, elle n’oublie pas l’air et le feu qui composaient la personnalité de son père : « Il était libre, insaisissable et volatile… L’air attise le feu, le feu intérieur de sa passion, de son énergie, le feu qui lui donnait le courage d’avancer ! »

Dans son homélie, le père Thomas a évoqué un parcours « de l’Outre-mer à l’outre-mort, aux avant-postes de la vie éternelle… »

La célèbre choriste Marie-Céline Chroné, accompagnée de Béatrice Civaton, a interprété a capella Van lévé, puis, pour accompagner la sortie du défunt, Luc’oh (Elwa).

A l’issue de la cérémonie, Luc Laventure a été conduit au crématorium du Père Lachaise. Ses restes seront rapatriés chez lui en Martinique.

FXG

Ils étaient là

Jean-Claude Cadenet et Yves Rambaud, deux ex-collègues à RFO du temps du Château Bourdan dans le 16e arrondissement

L'ancien candidat écologiste à la présidentielle Brice Lalonde et l'un de nos confrères JRI à la rédaction de Malakoff

Patrick Karam qui fait campagne pour Pécresse et Olivier Nicolas qui fait campagne pour Hidalgo

Yves Garnier, ex boss de RFO, Mame El Mamoune, journaliste RFO, Laurence Meyerfield, DRH au pôle Outre-mer de France TV

Claude Labbé, qui fut journaliste à France-Antilles au tout-début du journal (1964-1967), et le docteur Bibas, frère du photographe retraité de France-Antilles , Fernand.

Jacques Martial, élu de Paris, François Guilbaud, ex boss de RFO, Greg Germain toujours comédien, Mohamed Mebtoul, réalisateur-producteur à France 2

Fabrice Thibier, ancien du cabinet d'Annick Girardin à l'Outre-mer et...

Samia Badat-Karam et Cyril Melchior, président du conseil départemental de la Réunion.

Michel Reinette, Max Dubois de R&DOM, et Luc Saint-Eloy (photo : A Jocksan)

Marijosée Alie, Hélène Camouilly et Dominique Fossé, ex-rédacteur-en-chef à RFO

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article