Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 06:13

Clichy-la-Garenne honore les filles et fils d’esclavesstele-aux-victimes-de-l-esclavage--Alfred-Jocksana-.jpg

Le 10 mai, la ville de Clichy a commémoré la journée de la traite négrière, de l’esclavage et de ses abolitions en élevant une stèle dans le parc Mozart, sur l’esplanade Louis-Delgrès, en  mémoire  des millions d’enfants, de femmes et d’hommes arrachés à la terre d’Afrique. Pour cet hommage, les descendants d’esclaves étaient rassemblés en présence du préfet des Hauts-de-Seine, Pierre-André Peyvel, de la commissaire de Police, Catherine Jourdan, du maire de la ville, Gilles Catoire, son conseil municipal, et de nombreux présidents d’association antillaise, tels Serge Romana, Jacques Ambrosio, Daniel Dalin, Jean-Pierre Passe-Coutrin et les habitants de cette cité multiculturelle.

Gilles-Catoire-maire-de-Clichy-la-Garenne-Manuel-Allamellou.jpg« 164 ans après l’abolition de l’esclavage dans les colonies, cette journée de commémoration doit être comprise comme un aboutissement contre l’oubli et le silence », énonce le préfet Pierre-André Peyvel.  Après avoir coupé le ruban d’inauguration de la stèle en mémoire aux victimes de la traite négrière et de l’esclavage, à l’ombre des sapins, le comédien Luc Saint-Eloy a lu la lettre de Louis Delgrès, « le dernier cri de l’innocence et du désespoir », écrite il y a 210 ans et placardée dans les rues de Basse-Terre en Guadeloupe avant de se donner la mort avec ses hommes à Matouba, le 10 mai 1802. Une lettre que le représentant de l’Etat, Pierre-André Peyvel, et le maire de Clichy aimeraient voir étudiée dans les écoles de la République. La-Stele--en-hommage-a-l-esclavage--dans-la-parc-Mozart--d.jpgLouis Delgrès ainsi que la mulâtresse Solitude restent des figures emblématiques de la lutte contre le rétablissement de l’esclavage en Guadeloupe selon la volonté de Napoléon Bonaparte. Puis Manuel Allamellou, l’adjoint au maire chargé du devoir de mémoire et des anciens combattants est venu à la tribune : « Voir cette stèle et l’esplanade qui porte le nom de Louis Delgrès, c’est pour moi, un jour important… » L’esclavage reste de nos jours le crime contre l’humanité le plus long de notre histoire. «  Les esclaves ont brisés leurs chaines, reprend Gilles Catoire, mais il n’y a pas que les chaines physiques, les chaines mentales sont à briser dans les esprits. » Sa ville a noué un partenariat avec la ville de Sainte-Luce en Martinique et de Pointe-Noire en Guadeloupe. Il attend la livraison de la statue de Louis Delgrès,  offerte par la région Guadeloupe.PERSONNALITES-ET-PUBLIC-AU-PARC-MOZART-DE-CLICHY-LA-GARENNE.jpg

Par cette journée de commémoration la parole de fin est laissée au représentant de la république. Et c’est le préfet des Hauts  de Seine, Pierre André Pyevel qui termine la cérémonie  avant qu’entonne la marseillaise. Il explique « Dans cette période  nous devons le reconnaitre et assumer notre passé et d’engager une  réflexion sur les conditions de ce passé difficile ». L’esclavage à marquer les hommes et les esprits.

L’esclavage a duré de façon active durant plus de trois siècles. Son abolition est devenue définitive par le décret du 27 avril 1848.

Alfred Jocksan (agence de presse GHM)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

birahima2 14/05/2012 19:18


tu vois, tu fermes ta gueule !


tu préfères la discipline. Très bien. J'ai compris.


Bon, demain, tu seras déporté dans une ferme et tu seras esclave. Les Russes vont venir te chercher. Arrange-toi pour ne pas te présenter en chemise de nuit, parce que ça va cailler, les wagons
sont pas chauffés.

birahima2 13/05/2012 21:07


où y'a de la gêne, y'a pas de plaisir.


vas-y pépère, lance-toi dans le procès de l'exploitation , parce que on commence à s'emmerder là.


 

thierry 13/05/2012 20:22


les jeans (de genoa, d'où venaient certaines expéditions) existaient bien avant le Denim de Nîmes. A côté du camping, tu devrais t'intéresser aux plantations de coton et aux
produits qui en sortaient.  

birahima2 13/05/2012 13:10


les levi's à l'origine, c'est des toiles de tentes, trou de balle, va.

thierry 13/05/2012 09:18


Le pire c'est qu'il a fallu plus de 164 ans (ou plus d' un siècle et demi) pour qu'il y ait des commémorations.


Ces commémorations sont censées imiter les personnalités Juives et être honorifiques. Alors qu'elles permettent seulement à des personnages qui veulent faire de la politique de se faire mousser.


La mémoire des ancêtres doit être personnelle, pas commune et politiquement scénarisée. Elle veut dire dans ce dernier cas que les esclaves n'étaient que des victimes, ce qui est faux. On
n'entend jamais honorer (sauf par Guerlain) la qualité de leur apport qui a contribué à enrichir de nombreuses grandes familles Juives et de la monarchie française.


Aucun de ces musées ne célèbre l'apport conséquent des esclaves à la France entre autres.


C'est une idée de supériorité, de fantasme que s'approprient ceux qui sont étrangers à ces faits.


Les Levi (des jeans Levi's) pourraient eux aussi remercier les esclaves, travaileurs du coton. Bref Les Juifs américains ont su faire élire Obama et créer des musiques mondialement connues. Par
contre en France, c'est une autre mentalité. Un complexe hiérarchique...

moulen 12/05/2012 23:23


L'esclavage a duré 213 ans en Guadeloupe et en Martinique (1635 - 1848) et non 3 siècle +++

Articles Récents