Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

24 mai 2007 4 24 /05 /mai /2007 10:39

Séléction française de l’Eurovision : les dés étaient pipés

France 3 avait mis tous ses espoirs dans la prestation des Fatals Picard avec leur chanson, L’amour à la française, pour essayer de ramener dans son escarcelle le prix de l’Eurovision qui nous échappe depuis trente ans ! L’échec cuisant des néo-ludo-romantiques d’Amiens (en bas du tableau) à Helsinki, le mois dernier, a fait se délier les langues à l’occasion du festival de Cannes où, devant le Majestic, France-Télévision avait installé un énorme stand. Ainsi, l’on a appris de bonnes sources, que les gagnants réels de la sélection française auraient dû être le duo Medi T, avec son tube urbain, On and on. Le jury, à la majorité, avait choisi Medhi le beur et Thierry le négropolitain, mais ce choix allait à l’encontre du brillant plan marketing décidé par France 3, celui qui devait soi-disant nous assurer la victoire ! Ainsi, le soir de la finale française (à laquelle France-Antilles s’est rendu pour rien car absent des listes de la presse invitée par France 3, malgré une invitation de France Ô !), les appels du public en provenance des Antilles auraient été tout simplement coupés quand il a été constaté que le phénomène Cyril avec la Star Ac allait se reproduire grâce au soutien massif de l’outre-mer. Déjà l’an passé, dans le carré VIP de la finale française de l’Eurovision, avant même que l’on connaisse la lauréate française, Virginie Pouchain, une collaboratrice du cabinet de Patrick de Carolis, pdg de France Télévisions avait demandé ingénuement : « C’est elle Virginie ? »
En 2007, France 3 promettait de dépoussiérer l’Eurovision. Ses fins stratèges qui auraient peut-être eu une chance de ramener l’Eurovision avec les Fatals Picards, il y a dix ans, n’ont pas vu qu’ils étaient passés à côté de la plaque. L’image de la France diverse a encore du chemin à faire, notamment quand il s’agit de la faire voir à l’Europe...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents