Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

29 mai 2007 2 29 /05 /mai /2007 16:52
 
 
 
 

4 millions d’euros pour la Bank of Saint Lucia
Pour proposer une alternative aux étudiants issus de l’Organisation des Etats de la Caraïbes (OECS), l’Agence française de développement (AFD) a décidé de prêter 4 millions d’euros à la Bank of Saint Lucia, la première banque du pays. Celle-ci veut financer les étudiants qui choisissent d’aller étudier dans les DFA. L’accord prévoit d’accorder à la Bank of Saint Lucia une ligne de crédit qui permettra d’abaisser le taux des prêts proposés aux étudiants. Les conditions d’éligibilité prévoient notamment que l’étudiant devra suivre sa formation dans un établissement des DFA et maîtriser la langue française. L’Alliance française et l’ambassade de France à Sainte-Lucie accompagneront le projet en proposant des programmes d’enseignement du français et en réalisant auprès des étudiants des actions de promotion des formations supérieures disponibles dans les DFA.
Création d’un fonds caribéen d’assurance pour la couverture de risques de catastrophe naturelle
Le Conseil d’administration de l’AFD a approuvé, lors de son conseil de direction du 24 mai, l’octroi d’une subvention de 5 millions d’euros à l’Association Internationale pour le Développement (AID) pour la constitution des réserves initiales du CCRIF (Caribbean Catastrophe Risk Insurance Facility), fonds d’assurance pour la couverture de risques de catastrophes naturelles dans les Etats de la Caraïbe. Les dégâts physiques infligés à ces Etats sont en moyenne de l’ordre de 600 millions USD pas an. Le projet de création du CCRIF propose aux Etats membres ou associés (les DFA) du CARICOM (Communauté du bassin de la Caraïbe ) une couverture des risques cycloniques et sismiques permettant d’accéder à une aide budgétaire non affectée et immédiate en cas de catastrophe (ce mécanisme, ne couvrant pas l’intégralité des pertes, sera complémentaire de l’aide à la reconstruction, dont les délais de mobilisation sont plus importants).

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents