Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 22:59

Hollande-Sochet-1.jpgHollande remet la grand-croix du Mérite à Ginette Sochet

C’est à une grande résistante que François Hollande a rendu hommage hier matin à l’Elysée, à l’occasion des 50 ans de l’ordre national du Mérite. Une de celles qui a pu inspirer une héroïne de la série Un village français. Le president a remis à Ginette Sochet la plus haute distinction de cet ordre, la grand-croix, après avoir rappelé son engagement, son dévouement, sa solidarité et sa discrétion. Cette femme de 87 ans a rejoint, à l’âge de 16 ans en 1942, les forces françaises combattantes dans le Cher. Arrêtée par la gestapo, elle fut déportée en 1944 aux camps de Ravensbrück et de Zwodaü. Depuis sa libération en 1945, elle s’applique à faire vivre l’esprit de la Résistance, « refusant les compromissions et les lâchetés », selon le président Hollande. Ce dernier a encore salué la présidente de l'Association départementale des déportés internés et familles de disparus qui « va encore dans les écoles raconter l’histoire ». « La mission qu’elle s’est elle-même fixée est de transmettre les valeurs républicaines pour lesquelles elle a risqué sa vie », a conclu l’hôte de l’Elysée.Hollande-et-Bemoite-Groult.jpg

Assise au premier rang, dans la salle des fêtes du palais présidentiel, entre l’ancienne ministre Christiane Scrivener (première titulaire du ministère de la consommation sous le gouvernement Chirac en 1976) et l’ancien président du festival de Cannes, Pierre Viot, et tout près de l’écrivaine Benoîte Groult, Ginette Sochet a fait part de sa gêne quand on lui a demandé son sentiment… Elle aurait tant espéré qu’aucun media ne soit là pour parler d’elle.

FXG


Des Antillais dans la salle

Jean-claude-Montantin.jpgOutre Ginette Sochet, Christiane Scrivener et Pierre Viot, François Hollande a distingué un Marsouin, le général Hervé Charpentier, Michèle Gendrot-Massaloux, première femme recteur de France, ex-secrétaire générale adjointe de l’Elysée et porte-parole de François Mitterrand, le conseiller d’Etat Daniel Labetoule et professeur de François Hollande à Sciences Po (« Je lui dois beaucoup, a dit goguenard François Hollande, et s’il y a de mauvaises décisions, je les lui dois aussi ! »), Francis-Alain-de-Montaigne.jpgl’ancien président de la Région Limousin, Robert Savy, l’ancien président de l’ARC et auteur du rapport Lucas sur le sang contaminé, Michel Lucas, et deux sapeurs pompiers volontaires. Dans la salle, on a vu le président de l’association départementale de l’ordre national du Mérite, Jean-Claude Montantin, son homologue de la Martinique, Jean-Alfred Guérédrat et leur homologue des Landes, le Martiniquais, Francis Alain de Montaigne.


Le MeriteHollande-Scrivener-Sochet-Viot-Charpentier-Gendrot-Groult.jpg

Cet ordre, créé par le général Catroux, alors grand chancelier de la légion d'Honneur,  a mis fin à l'existence de 13 ordres ministériels lors de sa création le 3 décembre 1963. Il rassemble 187 000 membres. 23 % viennent de la fonction publique, 27 % du monde économique, 18% du monde des acteurs sociaux et de l'humanitaire et 11 % de la recherche. Il récompense des valeurs d'excellence et d'exemplarité.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents