Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

13 septembre 2007 4 13 /09 /septembre /2007 14:33
La semaine parisienne de MM. Karam et Désert
La-d--l--gation-politique-a-fait-le-tour-des-minist--res.jpgIls sont venus à Paris accompagnés des représentants des socio-professionnels pour évoquer le dispositif des zones franches globales, avec Christian Estrosi, lundi dernier (voir notre édition du 11 septembre). Ce week-end, ils seront tous rentrés. Mais les présidents de la Région et du Département, accompagnés du secrétaire général aux affaire régionale, Jean-René Vaché, n’ont pas chômé le restant de la semaine. Ainsi, ils ont été reçus par Michèle Alliot-Marie, mardi soir, pour un cocktail, place Beauvau. L’occasion d’évoquer au ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités territoriales, la situation guyanaise. Mercredi, après avoir rencontré le délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer, Patrick Karam, avec lequel ils ont abordé les questions de continuité territoriale (nécessité d’une 2e compagnie aérienne, le transport intérieur et la situation des étudiants), ils ont été reçus au ministère de la Santé, à l’Elysée par Olivier Biancarelli, puis à Matignon par le conseiller outre-mer de François Fillon, Olivier Magnaval. A tous ces interlocuteurs, nos élus ont brossé un tableau de la situation guyanaise. Au cœur du débat, les infrastructures, l’aménagement du territoire…
Passer de la parole aux actes
Ainsi Antoine Karam a rappelé que la Région finançait seule la route entre Saint-Laurent et Maripa-Soula. « La Région a payé 54 millions d’euros pour 54 km sans aucune aide de l’Etat ou de l’Europe, or cet axe dessert 50 000 personnes », rappelle Marie-Joseph Pinville, directeur de cabinet d’Antoine Karam qui a suivi son président lors de tous ces rendez-vous. Les infrastructures de santé, le boum démographique (+ »,6 % par an qui implique qu’entre 2007 et 2013, il faudra construire six lycées et dix collèges et créer cent classes élémentaires par an !), le transport scolaire fluvial (sans cadre juridique), le foncier qui appartient à l’Etat, le sol et le sous-sol… « On prospecte actuellement au large de nos côtes pour des hydrocarbures, si on en trouve, il n’y aura aucune retombées pour la Guyane, car la loi sur le sous-sol de l’an 2000 n’a toujours pas de décret d’application », résume M. Pinville. Même chose pour l’or. Les élus ont déclaré à leurs interlocuteurs (notamment chez Borloo) qu’ils n’étaient pas contre une politique aurifère, mais contre l’exploitation de la montagne de Kaw. « le kilo d’or se négocie à 16 000 euros, nous touchons 56 euros ! En Nouvelle Calédonie, le nickel rapporte bien plus aux collectivités ! » Les réponses ministérielles tiennent en une formule : « On veut aller vite pour aider la Guyane à se développer. »  Nos élus attendent donc le passage de la parole à l’acte.
Bruxelles, foot et ARFguyane-SEOM-015.jpg
Jeudi matin, Chantal Berthelot, Georges Madeleine, Patrick Nodin et Jean-René Vaché sont partis  défendre le dossier Guyane à Bruxelles. Antoine Karam qui a rencontré Alain Rousset, président de l’association des Régions de France, a participé à un conseil d’administration de cette association, avant de rendre, mercredi soir, au stade France, assister au match de foot France Ecosse. Ce week-end, tout le monde devrait être de retour à Cayenne.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents