Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

17 septembre 2007 1 17 /09 /septembre /2007 17:29
Le Pr Belpomme relance la crise du chlordécone en métropole
Cancer, stérilité, malformations, empoisonnement et décès, le Pr Belpomme, cancérologue, met le chlordécone en accusation.
Après un premier papier le 28 août, Le Parisien a remis ça hier : Danger pesticides en gras barrait la une du quotidien de la capitale et au-dessus : Désastre sanitaire aux Antilles… avec une interview exclusive du Pr Belpomme ! Lors de l’opération de charme lancée par les Bananiers, le 5 septembre dernier, pour parer aux mauvais effets dans la presse nationale de l’affaire du chlordécone, Eric de Lucy, président de l’union des groupements professionnels bananiers, entouré de son directeur qualité et de son conseiller scientifique, considérait le Pr Belpomme comme « un militant écolo ». Ce matin, à l’Assemblée nationale, ce même Pr Belpomme, cancérologue à l’hôpital Georges-Pompidou, présente son rapport sur le cancer et le chlordécone aux Antilles. Il parle dans le Parisien d’hier d’« une crise sanitaire majeure aux Antilles ».
Les îles empoisonnées
Pourquoi la Martinique et la Guadeloupe sont-elles le second territoire au monde, derrière les Etats-Unis, en terme d’incidence des cancers de la prostate ? Comment expliquer la disparition dans certaines zones agricoles des organismes vivants (bactéries, nématodes, insectes) indispensables au renouvelle-ment de l’humus et à la fertilité des sols ? Surtout, quelles réponses apporter pour protéger la santé des populations et des générations futures, mais aussi préserver l’environnement et la richesse des Antilles ? Le rapport d’expertise, 52 pages, coordonné en juin 2007 par le Pr. Belpomme dit apporter quelques réponses et désigner les points d’ombre à éclaircir pour ces deux départements. Autour de lui, interviendront Claude Reiss, directeur de recherches CNRS honoraire, président d’Antidote Europe, Florent Grabin, président de Puma et les députés Jeanny Marc, Serge Létchimy et Victorin Lurel.
Le cursus du Pr Belpomme
Le Pr Dominique Belpomme, 64 ans, praticien hospitalier, cancérologue, est le président fondateur de l’association pour la recherche thérapeutique anti-cancéreuse (ARTAC). Il est docteur en médecine, diplômé d'études approfondies en biologie cellulaire de la faculté des sciences de Paris et détenteur des certificats d'études spéciales en cancérologie expérimentale et clinique de la faculté de médecine de Paris. Après avoir été chef de clinique à l'institut Gustave-Roussy à Villejuif en 1975, puis à l'hôpital Saint-Louis à Paris, il est devenu médecin des hôpitaux en 1984. Il a exercé en tant que médecin cancérologue à l'hôpital Bichat, et chef d'unité à l'hôpital Boucicaut. Professeur des universités au Centre Hospitalier Universitaire Necker-Enfants malades, il est actuellement médecin cancérologue à l'Hôpital Européen Georges Pompidou à Paris. Membre de nombreuses sociétés savantes européennes et américaines, il est internationalement connu pour ses travaux de recherche dans le domaine du cancer.
Il a écrit plusieurs traités de cancérologie et de nombreuses publications scientifiques dans le domaine des cultures de tissus, de l'immunologie des leucémies et lymphosarcomes, de la pharmacologie des médicaments anticancéreux.
Le Parti socialiste réclame la création d’une commission d’enquête parlementaire
Le PS demande le vote de la résolution n°110 tendant à la création d’une commission d’enquête parlementaire « sur l'utilisation du chlordécone, du paraquat et des autres pesticides dans l'agriculture martiniquaise, guadeloupéenne et guyanaise et ses conséquences sur les sols et la ressource en eau, sur les productions animales et végétales ainsi que sur la santé publique » que Victorin LUREL, secrétaire national à l’outre-mer et député de la Guadeloupe; a déposé avec le groupe socialiste le 31 juillet 2007. Celle-ci étant officiellement déposée par 204 députés socialistes et apparentés sur le bureau de l’Assemblée nationale, le Parti socialiste demande son adoption lors de la prochaine réunion de la commission des affaires économiques.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents