Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

30 septembre 2007 7 30 /09 /septembre /2007 19:42

Borloo demande à Durimel de participer au débat sur l’après chlordécone
borloo-et-NKM.jpgJean-Louis Borloo, ministre d’Etat, de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durables, a rencontré maître Harry Durimel, hier, pendant plus d’une heure, au ministère. Les deux hommes s’étaient rencontrés vendredi, à Nantes, aux journées parlementaires des Verts. Jean-Louis Borloo était venu rencontrer les députés et sénateurs écologistes. Harry Durimel avait été invité par Dominique Voynet pour participer à une table ronde avec le ministre. « Je l’ai interpellé sur le chlordécone, les déchets et la non-applicabilité des solutions adaptées à la métropole. » Jean-Louis Borloo a, semble-t-il, apprécié ce confrère du barreau guadeloupéen qui lui a expliqué son combat en justice pour empoisonnement. « J’ai aussi parlé en termes de solutions, de traçabilité et posé la question de la durabilité de la banane. » A l’issue de la rencontre, Jean-Louis Borloo l’a pris à part et, le tutoyant, lui a proposé de le revoir dimanche, à Paris. Hier soir au ministère, Harry Durimel a pu exposer ses idées : « J’ai évoqué principalement les solutions alternatives dans un tel contexte. J’étais dans la contestation, mais je suis désormais en phase de proposition. Je lui ai demandé de venir en Guadeloupe rencontrer les décideurs mais aussi les associations. Sur la crise des déchets, je lui ai demandé que l’on n’aille pas trop vite avec le centre d’enfouissement des déchets ultimes à Sainte-Rose et avec l’incinérateur. J’ai insisté sur le tri sélectif et la revalorisation des déchets. C’est une ressource et pas seulement de l’encombrant en terme de matériau et d’énergie. »  Selon Me Durimel, le ministre a évoqué « une sorte de Grenelle de l’environnement à notre échelle » et promis de le revoir vers la fin novembre, à Paris ou en Guadeloupe.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents