Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

12 novembre 2007 1 12 /11 /novembre /2007 21:20
Karam défend la réforme des congés bonifiés devant la CGTPatrick-Karam.jpg
C’est officiel depuis le 22 octobre, date à laquelle, à l’issue d’une réunion interministérielle, le dossier des congés bonifiés a été effectivement confié au délégué interministériel à l’égalité des chances des Français d’Outre-mer, Patrick Karam. Trois semaines à peine après cet arbitrage, l’ancien patron du Collectifdom a été convoqué par ses anciens adhérents, les personnels de l’assistance publique des hôpitaux de Paris (APHP) syndiqués à la CGT. Le rendez-vous était fixé hier matin à la Pitié-Salpétrière. Accueilli un rien froidement par le secrétaire général de la section, Hazdine Aissiou, qui lui a lancé : « Nous sommes en colère », Patrick Karam a eu une heure pour retourner l’assistance. C’est une déclaration du secrétaire d’Etat à l’Outre-mer qui a inquiété les personnels originaires des DOM lorsqu’il aurait évoqué « l’encombrement des aéroports en juillet et août » et la modification des congés bonifiés, notamment leur fractionnement. Patrick Karam a assuré à son auditoire que cette réforme ne se ferait pas sans que les syndicats ne soient consultés, ainsi qu’il l’avait déjà annoncé aux représentants de la CFTC de la mairie de Paris, le mois dernier. Il a donc renouvelé la présentation du projet qui consiste à proposer aux originaires d’outre-mer employés dans la fonction publique de pouvoir prendre leurs congés bonifiés en deux fois, « si vous le souhaitez ». A la Pitié-Salpétrière, il y a quelque 350 fonctionnaires concernés et pour l’ensemble de l’APHP, la mesure concerne 6 000 personnes. salle-CGT.jpgDevant les méfiances de quelques membres de l’assistance, Patrick Karam a évoqué les critères de choix de l’administration qui use d’un flou en la matière pour décider que tel ou tel fonctionnaire n’a plus droit au bénéfice des congés bonifiés. « Ensemble, nous établirons les critères pour que l’administration ne puisse plus jouer de cet arbitraire. » Quand de nouvelles réticences se sont faites entendre, Patrick Karam, en bon tribun, a usé de la corde sensible en sortant m’arme fatale : « Zot ka ban mwen fos ! » Et si des syndicalistes lui ont rappelé qu’ils manifesteraient le 29 novembre, à la fin, ils lui ont offert une véritable salve d’applaudissements. Plus tranquillement, le secrétaire général de la CGT Pitié-Salpétrière s’est contenté de « prendre acte que rien ne se ferait » sans son syndicat.
Jocelaine-Loussasa-Chipotel.jpgJocelaine Loussasa-Chipotel, membre de la CGT (et de la CGT-G)
« On ne peut négocier sur les congés bonifiés. Si on doit fractionner ces congés, c’est leur mort ! Personne ne peut empêcher les originaires d’Outre-mer de venir se ressourcer dans leur pays d’origine. En partant en juillet-août, on empêcherait les touristes de venir ? C’est de la discrimination. Il y a de la place pour tout le monde et particulièrement pour les originaires d’Outre-mer ! »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Le Pitbull 16/02/2009 21:51

PROSELYTISME SUICIDES, ET CONDITIONS DE TRAVAIL DE PLUS EN PLUS DEPLORABLES, des vérités qui dérangent certains hauts fonctionnaires de la Mairie de Paris. Voilà ce qui se passe réellement dans certains services de la Ville, des Agents qui signalent depuis plusieurs années par des rapports, des plaintes déposées à la Police, le Prosélytisme qu’ils subissent sur le lieux et temps de travail, le harcèlement, la discrimination, les suicides, les dépressions. Certains agents sont depuis plus d’un an en dépression, d’autres dans de très grandes détresses morales. Qu’a fait la Maire de Paris depuis ? Pourtant saisi du dossier, Qu’a fait le service de la Médiation de la Ville de Paris ? Pourtant saisi du dossier, Qu’a fait la Direction des Ressources Humaines ? Pourtant saisi du dossier, Qu’a fait cette cellule Discrimination Harcèlement ? Pourtant elle aussi saisi du dossier, Qu’a fait le service médical de ville, Là aussi saisi du dossier. RIEN, rien n’a été fait depuis 2001 à part des enquêtes à charge contre ceux qui dénoncent et ce malgré la loi de protection du fonctionnaire. Une enquête à charge a même été instruite par une Direction complice contre les victimes de (prosélytisme sur le lieu et temps de travail). Des faux témoignages ont été déposés dans les dossiers administratifs des victimes, ainsi que des lettres anonymes. Certaines victimes vont être jugés par un conseil de discipline plus que douteux où siège des membres d’un syndicat maison qui est parti prenante dans cette affaire. Certains agents auditionnés par cette direction ont remis en cause les témoignages apportés par les victimes au moyen de tracts diffamatoires diffusé par ce syndicat maison. ((Traitant les agents, de Gestapo et de Kommandantur)) (Un des délégués de ce syndicat maison propose même des logements aux agents !!! Pour se protéger du scandale la DRH de la Mairie de Paris reste sourde et aveugle. Un syndicat parisien dénonce ces disfonctionnements et demande l’annulation de ce conseil, pour plusieurs motifs : (le conseil de Discipline ne peut être juge et parti, les dossiers des victimes ont été parsemés de faux témoignages et de signes distinctifs >) La DRH de la Mairie de Paris reste très silencieuse !!! Suite à cette affaire de (PROSELYTISME), des fonctionnaires sont détruits dans leur travail et dans leur vie familiale, alors même qu’une élue de cette même administration mais en garde les Parisiennes et les Parisiens de la dangerosité de ces mouvements. Afin de respecter les droits de chacun, toutes personnes quelques soient sa religion, ses opinions politiques, ou ses positions syndicales, doit en toute libertés pouvoir adhérés au mouvement de son choix sans subir l’absolutisme de certains de ces supérieurs hiérarchiques. La Mairie de Paris à le devoir de protéger ces fonctionnaires victimes d’influences préjudiciables sous toutes ses formes. Merci de bien vouloir nous communiquer vos remarques à ce sujet.
 

AVIS 01/12/2007 14:03

Tout de suite les grd mots, discrimination, mort des CB.....,Ca parait pourtant simple, en lieu et place d un billet, un cheque voyage et la possibilité de fractionner le congé. Pourquoi autant de bazar et de blabla ? d autant que le système doit laissé le choix entre l ancien et le nouveau .Il faut pas perdre de vue que ce principe doit permettre la diminution des prix pour les autres et notamment ceux qui ne peuvent pas bénéficier de ces avantages.Et puis même si il reste un peu a payer comment font tous ceux qui reviennent au pays en voiture quand il faut sans aide payer un long trajet.

Articles Récents