Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

13 novembre 2007 2 13 /11 /novembre /2007 13:41
Gillot et Lurel négocient le programme opérationnel à Bruxelles
Le programme opérationnel 2007-2013 pour le FEDER prend un peu de retard parce que la Commission européenne n’a pas une très bonne appréciation de la manière dont le précédent DOCUP a été géré. « Elle considère qu’il y a eu trop de saupoudrage et un manque de co-financement », explique Marc Vizy, de la Région, qui a accompagné MM. Gillot et Lurel ainsi que le SGAR à Bruxelles, hier. « Si chaque année, on a échappé au dégagement d’office, ça arrivera sans doute en 2008. La Commission a la Guadeloupe en ligne de mire à cause du DOCUP… » Les deux exécutifs et le représentant de l’Etat sont donc passés à la question sur la stratégie de développement touristique, la gestion des déchets, le pôle de compétitivité… C’est le directeur général adjoint de la direction des politiques régionales, M. Pasca-Raymundo qui les a ainsi longuement interrogés. MM. Lurel et Gillot ont eu aussi des réunions avec les directions générales concernées pour éclaircir ces points. « Nous sommes parvenus à obtenir l’assurance que le programme serait approuvé formellement en décembre. Nous serons encore reçus à la fin novembre et, a priori, les premiers versements d’avances devraient tomber en janvier », selon Marc Vizy. L’enjeu s’élève à quelque 543 millions d’euros (sur un total du programme chiffré à 984 millions d’euros, soit 61 % (dans le Docup, ce  ratio n’atteignait que 40 %). Par ailleurs, pour les surcoûts liés à l’éloignement, la Commission a indiqué que chaque région ultra-périphérique aurait une enveloppe spécifique, tout comme elle a confirmé que les nouvelles collectivités de Saint-Barthélemy et Saint-Martin restaient éligibles aux fonds structurels européens. Enfin, dans le cadre de l’ear-marking qui impose que 60 % des fonds européens soient consacrés à l’économie de la connaissance, la Commission a consenti faire preuve de souplesse notamment pour ce qui concerne le développement du transport terrestre de passager, dit intelligent.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents