Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 18:13
" Je chante le créole comme un afro-américain utilise l'anglais "
Shaolin, alias Ken Lentulus, 23 ans, vient de sortir son premier album, Da Project, édité par Lola Kerc de Kickilla dans la société de production qu’il a montée, Jutsu record. Pour sortir cet album de rap créole, le jeune pointois a fait appel  au compositeur Mr. Francky (Krys et Admiral T), DJ Trackx et Ti Neg, mais pour les paroles, elles sont signées Shaolin. Casey, Teeyah, Salyna, Krys et Dawa interprètent chacun un titre avec lui. Et Dali a fait figurant sur le clip. Shaolin fait partie des artistes Trace FM. Interview d’un espoir de la nouvelle musique urbaine créole, avant une tournée show case aux Antilles prévue après les fêtes.
Shaolin--photo-VMOZAR-.jpgQuand avez-vous démarré la musique ?
Quand j’étais en cinquième, à Massabielle, un pote, FRZ, m’a proposé de faire du rap, d’écrire des textes. C’était juste pour faire comme ceux qu’on écoutait. C’est parti comme ça et on a fait VIA (Virus Integral Art). C’est devenu plus sérieux, mais nous n’avions pas d’objectifs professionnels. Ca a duré jusqu’à la fac. Là, à Fouillole, j’ai rencontré Skayzo avec lequel j’ai fait des maquettes. On est parti ensemble à Paris faire une école d’ingénieur du son.
Comment se passe l’arrivée à Paris ?
C’était il y a quatre ans, l’engouement pour les musiques et les jeunes talents antillais était fort autour du rap et de la dance hall. J’ai commencé par faire un morceau dans une compilation, 2taf Compress et le public, grâce à Internet, s’est retrouvé derrière moi. Ca a marché.
De là, l’idée de Da project ?
Avec ma notoriété grandissante, l’an passé, j’ai décidé de m’y mettre. Je finissais mes études et je me sentais prêt pour assurer le mixage moi-même. On a commencé à travailler en septembre 2006 on a terminé en juin dernier. Le clip a été achevé de tourner à la mi-novembre.
Un pseudo, Shaolin, un label, Jutsu… Quelles sont vos influences ?Shaolin-portrait.jpg
Wu Tang Klan. Des rappeurs qui ont une approche basée sur les arts martiaux et la philosophie chinoise. Leur exemple, c’est l’école Wu tang qui enseignait l’art martial shaolin. Mon rap est créole. Le rap créole a toujours été proche du rap américain, basé sur le flot, le rythme, plutôt que sur les lyrics, les messages. Depuis Internet et BET TV, on est à l’heure américaine. Avant c’était le Wu tang Klan, actuellement, les grands noms sont JR Writer, Lil Waine, Ruck Riess.
Le refrain du morceau Fly rappelle le krunk , façon Lil John. Aimez-vous le krunk ?
Ce n’est pas mes influences, mais le monde musical hip hop a évolué. Tout le style actuel est influencé par le krunk dirty south. Ces deux styles ont bouleversé le rap et c’est cela qui m’a influencé.
Que chantez-vous ?shaolin-dans-Ice-cream.jpgJe chante surtout des sons conscients (sérieux), club (pour bouger, avec un beat entraînant), ou pur (hip hop). Je chante la rue, la difficulté de la vie, la drogue, le sexe. Je n’ai pas de message, je donne mes avis sur des sujets qui m’intéressent mais je n’ai pas l’optique de délivrer un message, quel qu’il soit.
Qu’est-ce qui vous distingue des autres rappeurs ?
Mon flot me distingue, ma voix, mes textes aussi. Je chante en anglais et créole. La culture du rap est très récente et elle est plus marquée par les Etats-Unis que par Paris.
Shaolin-Casey.jpgVous chantez 97, avec Casey, un hommage à la Guadeloupe et à la Martinique. La tradition compte aussi pour vous ?
Je ne parle que de ce que j’ai vu ou vécu en Guadeloupe. Je ne m’appuie pas sur ce que j’ai pu voir à la télé. A chaque fois que j’ouvre ma bouche, c’est en rapport avec la Gwada, même si ces faits sont semblables à ce qui se passe aux Etats-Unis.
Quel public visez-vous ?
Je voudrai aggrandir ma musique, la faire entendre en Guyane, Martinique, Guadeloupe, mais au-delà, je veux la faire découvrir au niveau national. Déjà, tous nos artistes, Fuckly, Dali, Ridd la, Darkman sont venus me dire qu’ils étaient fans. Mais stratégiquement, pour arriver, je travaille l’écriture en français. Jusqu’à présent je chante le créole comme un afro-américain utilise l’anglais. Je dois arriver au même résultat avec le français.
Avez-vous un rêve ?
Faire un vrai concert ! On est en train de mettre ça sur pied. Mais il faut que moi et ma musique, on arrive à remplir une salle !Admiral T et Krys ont parvenus à sortir de la Guadeloupe pour porter notre musique au niveau national. Mais dans le rap, c’st plus difficile. Mon challenge sera plus difficile que le leur.Shaolin-bagnole.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ruzak 15/04/2009 10:18

Bonjour monsieur Shaolin.Je n'ai jamais écouté ce que vous faites, c'est dommage.Mais, sur l'honneur, avez-vous signé la pétition du Gouvernement qui regroupe les "artistes" anti-téléchargement ???

Articles Récents