Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

28 novembre 2007 3 28 /11 /novembre /2007 17:33
Bataille de communiqués entre Lurel et Estrosi
La solidarité nationale dont ont bénéficié Guadeloupe et Martinique après le passage de Dean, est remise en question par les députés socialistes de Guadeloupe.
Lundi dernier, vers 16 h 30 (à Paris), l’assistant parlementaire de Victorin Lurel débute les hostilités en envoyant partout un communiqué qui dénonce une pseudo aide du gouvernement dans le dossier du cyclone Dean. En épluchant le projet de loi rectificative du budget 2007, il assure avoir découvert un « tour de passe-passe budgétaire ». Selon le secrétaire national à l’Outre-mer du PS, les 61 millions d’euros débloqués pour la Guadeloupe et la Martinique après le pasage du cyclone Dean ont été pris sur le budget de la mission Outre-mer. « selon le décret du 25 octobre dernier (soumis à ratification par l'article 13 du projet de loi de finances rectificatives en discussion à l'Assemblée le 5 décembre prochain), ce ne sont pas 61 M€ de crédits mais seulement 50 M€ de crédits qui sont ouverts (61 en autorisation d'engagement). Surtout, ce même décret annule dans le même temps 61 M€ de crédits au même budget de l'outre-mer (16,45 sur le programme condition de vie et 44,59 sur le programme emploi outre-mer). »
Revers et contre-attaque
Furieux, le secrétaire d’Etat a lancé un revers sur le service de Lurel, le soir même : « Aux 50 M€ débloqués dès cette année, complétés en 2008 à hauteur de 10M€ (…)viennent s’ajouter les aides mises en place au profit des agriculteurs (4,5 M€), des artisans et commerçants (5M€) mais aussi les secours d’extrême urgence délégués dans les jours qui ont suivi le cyclone pour venir en aide aux personnes les plus nécessiteuses. » Et il assure que le budget rectificatif comprend 40 millions d’euros de plus pour l’Outre-mer, avant de se dire tout prêt à expliquer le budget à M. Lurel. Ce dernier ne s’en laisse pas compter : « Le secrétaire d’Etat confirme bien que l’Etat ne débloque plus 61 millions d’euros, mais 50 millions pour l’après-Dean, qui seront financés exclusivement à partir d’annulations de crédits du seul budget de l’Outre-mer (dont 44 millions d’euros prélevés sur les crédits réservés aux emplois aidés). (…) Les 40 millions d’euros supplémentaires avancés par Christian Estrosi comme preuve d’un engagement renforcé de l’Etat sont en réalité presque totalement consacrés à l’apurement de la lourde dette contractée auprès de la Nouvelle-Calédonie... » Et comme l’un s’est dit disponible, le second lui a retourné l’offre d’explications. Hier soir, au secrétariat d’Etat à l’Outre-mer, on nous indiquait que le secrétaire d'Etat avait demandé à sa chef de cabinet, Anne-Charlotte Varin de proposer à M. Lurel un rendez-vous "pour lui expliquer ce qui peut poser des difficultés à comprendre". " C'est nous qui allons lui expliquer ! ", répond-on au cabinet de Lurel. Le face à face, apprenait-on, hier soir, devrait se dérouler mardi prochain.
« Déshabiller Saint-Pierre  pour habiller Saint-Paul.. »
Jeany-Marc-Salle-des-pas-perdus.jpgDe son côté, Jeanny Marc considère que l'Etat entend faire des économies sur le programme des emplois en outre-mer pour financer ses engagements suite au passage de Dean. « C’est déshabiller Saint-Pierre  pour habiller Saint-Paul… », dit-elle !
Elle a appelé à « la mobilisation de l’ensemble des élus de la Guadeloupe  afin de réclamer une solidarité nationale juste et équitable ! »  La députée du nord Basse-Terre a rappelé qu’en août dernier, « à grands fracas médiatiques, le président de la République en compagnie de ses ministres et de son secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, après s’être précipités au chevet de la Martinique et de la Guadeloupe, a annoncé que la solidarité nationale serait de mise. » Elle ajoute : «  Au sortir de cette réunion, déjà j’affichais mes réserves. Ma très grande déception est désormais manifeste… »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents