Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

20 décembre 2007 4 20 /12 /décembre /2007 15:37
Parfum de scission au Collectifdomundefined
Mardi soir, à l’issue d’une réunion du bureau, Daniel Dalin a été désigné président, Le nouveau bureau a pris acte des démissions de Jean-Claude Beaujour et de David Marty et a prononcé l’exclusion pour faute grave de l’ancien co-président, Charles Dagnet. Parallèlement à cela, Claude Ribbe a décidé de jouer la légalité et a convoqué une réunion du conseil d'administration du Collectifdom pour le courant du mois de janvier. « D'ici là je tiens à faire savoir, menace Claude Ribbe, qu'aucun membre du Collectifdom n'est habilité à communiquer ou à se prévaloir de la qualité de porte-parole sans s'exposer à la radiation pour motif grave… » Ainsi on s’oriente vers la création d’un Collectifdom canal historique et un Collectifdom canal habituel !
dalin-cut.jpgDaniel Dalin, président du Collectifdom, canal habituel
Nous avons estimé qu’il était urgent d’écarter Charles Dagnet pour que ses prises de parole ne continuent pas d’entâcher la réputation du Collectifdom. Le bureau a acté une seconde fois la démission de Claude Ribbe et a adopté la radiation de Charles Dagnet qui continue pourtant à utiliser notre site Internet. Nous l’avons exclu car, contrairement à ce qu’il affirmait par écrit, il n’a jamais déposé les documents administratifs de l’association à la préfecture de police. Maintenant Charles Dagnet refuse de soutenir Patrick Karam. Mais au-delà de la personnalité de Karam, ce sont des combats importants qui ont été engagés et Patrick Karam a fait suffisamment preuve de pugnacité pour qu’on soit indifférent à sa personne. Je condamne l’apathie des hommes politiques des Antilles qui auraient dû monter au créneau. Ils ne se rendent pas compte que les décisions prises en métropole pour les ultramarins de métropole ont des répercussions très importantes chez eux ! Karam a compris ça et il entend mener ce combat au bout. Il n’est peut-être pas un saint, mais il est intègre. Pour les étudiants, le logement, le devoir de mémoire, il a pris ces problèmes à bras le corps. Pourquoi essaie-t-on de le mettre en minorité ?
Dagnet-cut.jpgCharles Dagnet, candidat à la présidence du Collectifdom, canal historique
J’ai introduit un recours contre cette radiation. Elle me semble motivée par mon refus de soutenir Patrick Karam. Nous étions en réunion, le 7 décembre dernier, quand Patrick Karam a appelé Daniel Dalin pour l’avertir qu’on essayait de le débarquer. Nous en avons reparlé le dimanche suivant et je n’ai pas voulu me prononcer « suite aux folles rumeurs ». J’ai refusé mon soutien en expliquant que c’était un délit d’ingérence gouvernementale. Deux heures plus tard, j’apprends que Patrick Karam m’a diffamé auprès d’un collègue de travail. J’ai saisi mon avocat pour qu’il l’attaque en citation directe. Depuis le 26 juin, date à laquelle nous avons mis en place provisoirement en place la co-présidence, Daniel Dalin s’est comporté comme un commissaire quand je travaillais les dossiers. L’aérien, c’est ma grande victoire et grâce à Olivier Biancarelli, nous avons beaucoup avancé sur les états généraux de l’environnement outre-mer. Dans ces conditions j’ai demandé à Claude Ribbe de convoquer le bureau. Il me revient de prendre en main les destinées du Collectifdom et je présenterai ma candidature avec un programme très clair. Quant à Patrick Karam, il aurait du avoir le courage de dire qu’il a raté sa mission à la délégation et nous aurions pu voir comment travailler ensemble dans l’association. Le Collectifdom n’est pas sa chose.

Commentaire de Jean-Claude Beaujour, vice-président du Collectifdom jusqu'à mardi dernier (démissionnaire en raison de son engagement comme tête de liste UMP aux municipales dans le XXe arrondissement de Paris) : "Je peux dire qu'à aucun moment, lors de la rénion du 9 décembre, il n'a été question de motion de soutien à Patrick Karam. Il n'a été question que du Collectif. J'ai toujours dit le Collectif, c'est le Collectif et Karam, c'est le Gouvernement."

Partager cet article

Repost 0

commentaires

nocomment 20/12/2007 16:27

quelle tristesse

Articles Récents