Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

26 décembre 2007 3 26 /12 /décembre /2007 16:16
Chantal Loial, la chorégraphe parisienne d’origine guadeloupéenne se prépare une année 2008 chargée. Toujours dans le soucis de baser ses échanges entre les Antilles et la France, de favoriser les passerelles, l’association Difé kakao se positionne dorénavant aussi au  Abymes en Guadeloupe.  Après une création en mars au musée du Quai Branly, elle entame une tournée caribéenne et sud-américaine. Interviewchantal-a-gauche-bis.jpg
2008, année de feu pour Difé Kako
Vous venez de recruter une administratrice pour votre compagnie Difé Kako. C’est bon signe !
Après un an de lutte, j’ai décroché une aide de l’Etat pour un emploi tremplin. La Région Ile de France prend les charges à son compte. Après, c’est à nous de bien vendre nos entrées pour pérenniser ce poste !
En 2008, votre grosse actualité sera le Quai Branly. Qui vous a ouvert les portes ?
Margot Chanterel, programmatrice au Quai Branly, nous a commandé une création. Elle nous avait déjà programmés à la cité de la musique, quand nous jouions Hansel et Gretel. On l’a convaincue de nous acheter notre dernière création afro hip-hop caraïbe. Zandoli pa tini pat. Cette fois, toute la gestuelle hip-hop sera sur scène avec des danseurs debout. Nous jouons du 5 au 8 mars à 15 heures.
chantal-serree.jpgQui sont ces danseurs ?
Ils viennent d’une association du XIIIe arrondissement de Paris pour certains, Ascendance hip-hop. Je les ai rencontrés autour de nos pratiques avec les publics amateurs et on a décidé de travailler ensemble. Claire Moineau, leur directrice artistique, sera sur scène avec Franck Richard, un Parisien originaire du Gosier, Sandra Sainte-Rose, originaire de Martinique, Julie Sicher qui dansait déjà dans Aski paré, et Nadine Mondziaou, assistante à la mise en scène, qui est originaire du Congo et qui  travaille à mes côtés  depuis 10 ans. Anildo Silva, le Capverdien, a composé la musique  live. Je travaille avec lui depuis sept ans.
Quand vous verra-t-on aux Antilles-Guyane ?
Nous venons jouer Zandoli pa tini pat en Martinique, au théâtre municipal de Fort-de-France les 3, 4 et 5 avril, puis le 10 avril en Guadeloupe, au centre Robert-Loyson au Moule. Nous profiterons de nos séjours en Martinique et Guadeloupe pour assurer la promo de notre CD, rencontrer le public et pérenniser nos actions de sensibilisations autour de notre travail artistique. Nous avons choisi de mettre deux titres en avant, Di fé an Kannaval pour les radios et Sou kako pour les télés avec un clip vidéo réalisé par Pascal Minet.
Etes-vous déjà prise le 10 mai prochain ?
Difé Kako jouera un grand bal concert au Cabaret sauvage à la Villette. Nous sommes les invités d’honneur de l’association Orig’in qui organise depuis 2007 le festival Africaponie, le 10 mai dans le cadre de la journée nationale de la commémoration des abolitions de l’esclavage et de la traite. Cette action vise à rassembler les populations de l’Afrique, des Caraïbes, de l’Océan indien, de la France et de l’Amérique autour de la mémoire partagée. Pour ce cent-soixantième anniversaire de l’abolition de l’esclavage, nous travaillerons aussi avec les lieux culturels  de la ville de Créteil qui nous soutient depuis 1994. Nous ferons des actions de sensibilisation autour de cette journée. Nous donnerons le spectacle Kakophonies pour les scolaires, Rony théophile viendra expliquer le port du foulard et l’association Balfêteur de Créteil que l’on associe également à ce projet, donnera un bal quadrille moderne Même au-delà de la danse, on poursuit nos échanges culturels !
Irez-vous en Guyane ?loyal-a-gauche-RDG-.jpg
Nous serons le 6 juin à Cayenne, mais pour la pièce Divers-Cité féminine que je co-produis avec le Miroir des songes. Nous avons décidé de rejoindre le programme lancé par Culture France, « Caraïbe création ». J’ai déposé un dossier, mais nous devons nous produire dans trois pays de la zone Caraïbe (dont un seul DFA). Avant de jouer en Guyane (qui va nous aider à la diffusion du spectacle), nous serons au mois de mai au Brésil, en Colombie et au Venezuela.
Vous reverra-t-on au carnaval de Paris ?
On revient ! Depuis 2005, on a remporté 2 fois le prix de la chorégraphie, une fois celui de l’originalité et celui du meilleur groupe à pied et encore une fois celui du meilleur thème ! On revient, bien sûr !
Les chorégraphes Montalvo-Hervieux ont été nommés au théâtre national de Chaillot… Continuerez-vous de danser pour eux ?
Oui, je continue de danser sur les pièces de leur répertoire, mais il y a aussi d’autres projets…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents