Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par fxg

Certains milieux d’affaires martiniquais inquiets de la nouvelle loi de programme
« Ils sont en train de vider adroitement le contenu de la loi Girardin. » Ce constat émane d’un représentant du monde économique martiniquais qui, sous couvert d’anonymat (les entrepreneurs sont davantage lobbyistes que militants !), veut exprimer une réelle inquiétude : « Le gouvernement de Bercy a gagné face au gouvernement de l’Elysée. » La nouvelle loi porterait un coup aux règles actuelles de la défiscalisation. « Avec la loi Girardin, on défiscalise à 100 %. Le nouveau dispositif réduit la part défiscalisable à 80 %. Les gens qui ont la capacité de défiscaliser trouveront d’autres créneaux… La loi Estrosi signe la fin de la défisc. » Autre récrimination contre la loi, l’aide à la rénovation hôtelière. « Il n’y a pas de petite hôtellerie en Martinique ! Les hôtels construits, il y a dix ans ont besoin d’être rénovés. Mais ils ont tous plus de soixante chambres ! Le nouveau dispositif exclut de ce fait la Batelière… » Il est vrai que le Club Med a été rénové grâce à la défiscalisation. « On n’a plus qu’à construire des hôtels de passe ! », poursuit notre entrepreneur remonté. Sur la priorité mise sur le logement social, il s’emporte encore : « Qui voudra investir dans un HLM ? Comment y retrouver son investissement ? Tout concentrer sur le logement social est une erreur. » Et puis, il y a ce sentiment que « la messe est dite » : « Ce n’est pas le Conseil économique et social ou les parlementaires qui empêcheront le gouvernement d’avoir le dernier mot… »
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Pete Bondurant 17/02/2008 16:28

Ouiiiiiiiii ! Des hôtels de passe et une compagnie de taxis Tigers Cab pour les faire tourner !!!!