Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

28 mars 2008 5 28 /03 /mars /2008 16:29
Une année mi-canne mi-bananeyves-barroux.jpg
Yves Barroux, le nouveau directeur général de l’IEDOM a présenté, hier au siège de l’AFD à Paris, les grandes tendances de l’année 2007 dans les DOM. « 2007 a été une bonne année économique pour l’outre-mer dans le sillage de l’année 2006 qui avait été une année de croissance, a-t-il déclaré avant de tempérer ses propos pour la Martinique et la Guyane.
La croissance en 2007, en Martinique n’aura été que de 2,8 % contre 4 % à la Réunion ou 6,4 % en Guyane. La banane a souffert du cyclone Dean et du séisme et par là, le commerce extérieur de l’île a été dégradé. Le tourisme a lui aussi pâti d’une mauvaise conjoncture. Si la consommation des ménages reste le moteur principal de l’économie, elle a été moins entraînante que les années précédentes en Martinique comme en Guyane. L’inflation n’est pas étrangère à ce phénomène puisque alors qu’elle se maintient autour de 1,2 % en Guadeloupe ou à la Réunion, la Martinique et la Guyane ont connu des taux de 3 %. Ces taux s’expliquent, en Martinique, par la hausse des prix des produits alimentaires après le cyclone, et en Guyane, par la hausse des tarifs de l’énergie et des services.
Le BTP qui reste un moteur de l’activité s’est montré bien moins dynamique en Martinique, particulièrement en fin d’année en revanche l’année a été bonne pour les secteurs de l’industrie et des services. Résultat, le chômage a connu une baisse importante (- 7,3 %) et on comptait 33 122 Martiniquais demandeurs d’emploi en décembre 2007 (contre 41 910 en Guadeloupe). Les crédits à l’habitat ont été en hausse (13,5 %) comme les crédits à l’investissement (12,3 %). Il y a eu en revanche une fragilisation e la situation financière des ménages avec une augmentation du nombre d’incidents bancaires. Si les perspectives ne sont pas mauvaises  court terme selon les indicateurs de lIEDOM, on s’attend à un « trou d’air » d’ici fin 2008, début 2009 avec la lise en route, lente au démarrage, des programmes opérationnels 2007-2013 et des contrats de projets Etat/région/département 2007-2013. Pour les programmes, la part de la Martinique a été diminuée de 13 % avec 515 millions d’euros (au profit de la Guyane) et l’enveloppe financière globale répartie entre l’Etat, la Région et le Département pour les contrats de projets s’élève à 458 millions.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Te Maohi 28/03/2008 19:20

Je préfère la version chtihttp://chti.logeek.com/generator.php?url=http%3A%2F%2Fwww.fxgpariscaraibe.com%2F

Articles Récents