Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

1 mai 2008 4 01 /05 /mai /2008 10:57
Union europe-ACP contre les assauts de la banane dollar
Les producteurs européens et ACP de bananes s’unissent pour peser face à l’OMC
Après un rouleau de printemps au saumon en entrée, des quenelles de volaille farcies, le dessert, un fondant au chocolat a donné le ton quand les convives, représentants des pays ACP et Européens producteurs de bananes, ont voulu s’assurer de la provenance des bananes qui accompagnaient le dessert ! « Elles ont été offertes par Charles Wulfe, représentant de l’UGPBAN à Bruxelles et viennent de Guadeloupe et Martinique », a expliqué Michel Barnier, ministre de l’Agriculture, mercredi dernier au ministère.
Ces retrouvailles des pays et régions européens producteurs de bananes avec les représentants des pays ACP autour du ministre est venue en réponse au récent jugement de l’organe de règlement des conflit de l’Organisation mondiale du commerce. Ce jugement faisait suite à une plainte de l’Equateur déposée en 2006 et relayée par les Etats-Unis, a remis en cause le bien fondé du droit de douane pour exporter en Europe les bananes dollars, fixé à 176euros la tonne depuis le 1er janvier 2006. « Nous avons en commun d’avoir avec les pays ACP des entreprises à taille humaine face aux quatre multinationales qui règnent sur la planète banane », explique Eric de Lucy de l’UGPBAN. Le directeur de l’OMC, M. Lamy et le commissaire européen Mendelson leur accordent une audience que nous ne comprenons pas. »
Rapport de force
Dans le fonds, le directeur de l’OMC est soupçonné de vouloir en finir avec le cycle de Doha et ses négociations. « La banane est une épine dans son pied et il veut s’en débarrasser sur le dos de nos productions », explique Eric de Lucy. A l’issue de deux heures de réunion,
Michel Barnier a déclaré qu’il était déterminé à défendre la production eurpéenne et ACP et qu’il serait « vigilant dans les négociations en cours à l’OMC » : « Nous veillerons à ce qu’il n’y ait pas un accord mauvais ou précipité. Les premières victimes seraient les pays en développement… Nous ne faisons pas de procès d’intention et nous faisons confiance à la Commission européenne à qui nous allons démontrer la détermination commune et solidaire de l’Europe et des ACP pour défendre ensemble cette production ! Le commissaire Mendelson ne peut pas ne pas être attentif à cette démarche unie. » Victorin Lurel a reconnu la
valeur de l’engagement « sincère » du ministre et l’importance de ce front commun pour dire à l’OMC de ne pas continuer à s’attaquer au marché européen de la banane : « Il y a un rapport de force indéniable… On ne doit pas pas céder aux oukazes des multinationales ! Pas question d’aller en deça de 176 euros, les pays ACP ont déjà menacé de se retirer du cycle de Doha. » Désormais, Michel Barnier doit faire passer le message au président de la Commission de faire appel du jugement de l’OMC. La commission, représentée par M. Mendelson a jusqu’au 20 mai pour cela.

Ils ont dit
Eric de Lucy, président de l'Union des groupements
« Toutre la délégation s’accorde pour dire à Mendelson et Lamy : ça suffit ! Les producteurs européens et ACP ont assez fait de sacrifices. Depuis 2006 et la mise en place du tarif unique, nous n’avons pas augmenté nos parts de marché, kes bananes dollars, oui ! Le système actuel leur permet l’accès à notre marché. A Bruxelles, un haut représentant à la Commission a déclaré qu’à force de négocier pour le plaisir, on était loin du bon sens ! Nous sommes dans un moment tendu avec la crise alimentaire mondiale et il n’est plus temps de faire valoir les jachères ! Ca renforce notre position ! »


Louis-Daniel Berthome, président de la chambre d'agriculture de Martinique
« Nous avons commencé à faire l’union chez nous, à parler d’une même voix et cela aboutit à cette nouvelle coalition Europe ACP pour préserver nos économies. »


Guy Adolphe, vice-président du LPG
« Il était nécessaire de travailler ensemble avec les ACP pour promouvoir nos productions de bananes. Les organisations de producteurs des différentes régions vont entrer en contact pour échanger des idées dt il nous faudra aller à Genève pour mettre la pression. »

Les participants

Le vice-président de l’Assemblée nationale du Cameroun, les ministres de l’Agriculture de Côte d’Ivoire, de Madagascar, le secrétaire d’Etat à l’Agriculture du Portugal, les présidents des régions Guadeloupe et Canaries, celui de la Martinique représenté, le vice ministre dominicains de la planification sectorielle agricole, l’ambassadeur du Suriname à Bruxelles, mais aussi Chypre, le Ghana, la Jamaïque, la Grèce… Eric de Lucy, président de l’UGPBAN, Louis-Daniel Berthome, président de la chambre d’Agriculture de la Martinique, Guy Adolphe du LPG, Gérard Bally d’Eurodom complétaient le dispositif de lobbying antillais. Les trois pays producteurs de bananes européens et l’ensemble des pays ACP étaient représentés devant le ministre français de l’Agriculture, Michel Barnier.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ras le Bol 01/05/2008 17:50


Très cher blogger,
Nous trouvons que votre blog est l'un des meilleurs et c'est pourquoi
nous vous proposons ce qui suit :

Le bracelet du "RAS LE BOL"

Ce bracelet est à porter par tous ceux qui en ont Ras le Bol et qui
veulent le montrer.

http://www.raslebol.moonfruit.fr

Ce mouvement n'est ni politique, ni religieux, ni une secte.
Si le principe vous plait, n'hésitez pas à en parler à vos amis et à l'insérer
sur votre blog, car si tous les gens qui en ont Ras le Bol, portaient ce bracelet
en même temps, les choses changeraient peut-être partout dans le monde.
Merci de nous lire

Articles Récents