Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

18 mai 2008 7 18 /05 /mai /2008 12:16
Nouveau succès pour Horidom
Le soir du jour de la commémoration, l’Olympia accueillait la deuxiéme édition du Ka’ribean Festival Horidom (la première édition s’était déroulée au Bataclan).












Ca a chauffé pas mal avec Soft sur scéne. Les Guadeloupéens ont fait vibrer la salle avec « Sa nou yé ». Derrière, une partition solo remarquable du saxophoniste Philippe Sadikalay a littéralement pris la salle, le tout porté par l’harmonie générale de ce groupe qui fait lever lles foules mais qui touche aussi l’âme avec douceur et mélancolie. Un petit intermède a permis de découvrir le jeune slameur guadeloupéen Shorty 21 ans, qui n’a pas la langue dans sa poche avec son titre « Je suis une petite fille ».
Puis a suivi la Guadeloupéenne Joëlle Baron, 22 ans, avec deux de ses compositions. Le reste a été bien sûr remarquable malgré de petits problèmes de son au début de la prestation de Jean Michel Rotin qui a, lui aussi, transcendé le public et notamment les jeunes filles avec « Lé ou lov », de cette voix inimitablement soul qui est la sienne. Puis est venu le moment du set de Tania St-Val… La salle a rendu hommage au talent de la diva qui a notamment interprété « Mi chalè ».
L’émotion était a son comble pour l’arrivée de Malavoi et c’était très impressionnant de voir ce groupe mythique monter sur scène avec le retour de Ralph Tamar en son sein. En guise de final la grande Tania St-Val les a rejoint sur scéne pour interpréter « La Guadeloupéenne ». Le  groupe de danseuses Otantika, de Rosny-Bois-Perrier (rien que de la balle !) a accompagné les groupes sur scène toute la soirée en revêtant diffèrents costumes.
La soirée c’est conclue par un discours du jeune Maël Vainqueur, 23 ans, président de l’association Horidom qui a rendu hommage au nom de toute l’équipe organisatrice a leur ami Catiuska, disparue lors de l’incendie du magasin de Pointe a Pitre en décembre 2007. Puis il a dédié l’édition 2008 du Festival à Aimé Césaire, « le chantre de la négritude ». Tout le monde a salué le professionnalisme de la jeune équipe d’organisateurs qui se sont connus en métropole, dans la cité universitaire où ils logent durant leurs études.

EN IMAGESFlorence, Sidney, Malika et Géraldine, de l'organisation d'Horidom K'ribbean festival.

Gégé, Damo, Geraldine et Nora sont tous les quatre nés aux Abymes.

Jean-Michel Rotin et Otentika.

Malavoi garde un doit de regard sur soin image !

Otentika, les danseuses de Rosny-Bois-Perrier.

Ralph Tamar et sa fille Elodie.

Eric Basset, gérant d'Aztec production et Lucien Coutil, photographe qui va exposer, du 22 au 31 Mai au forum des halles, « l’histoire de la canne à sucre dans les Antilles françaises ».

Maël Vainqueur, maître d'oeuvre avec ses amis d'Horidom, avec le journaliste de France Ô, Alex Uri.

La grande Tanya Saint-Val avec les danseuses d'Otentika.

Tanya Saint-Val et Jean-Michel Rotin.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents