Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

1 juin 2008 7 01 /06 /juin /2008 12:40
Tiwony et Lusdy du Blackwarell sound
Blackwarell, c’est le « crew » qui s’est fédéré autour de Tiwony. On y retrouve Selecta BLS, Original B, Lusdy, Dainjaman, Black kimbo, Mighty Kalimba… Ils sont installés entre la Guadeloupe et la région parisienne du coté de Neuilly-Plaisance. « C’est notre base de travail en métropole, avance Tiwony. On en avait marre d’aller à droite et à gauche pour préparer nos projets street (destinés aux réseaux rue) et les drops (morceaux enregistrés spécialement pour un disc jokey). » Le home studio leur offre de l’indépendance, mais il reste un lieu transitoire. « Je ne suis pas installé à Paris, dit Tiwony. On essaie ici de prendre de l'expérience,de recréer des réseaux et des ambiances, pour ne pas se dépayser et continuer à faire notre musique avec la même chaleur. » Tiwony évolue entre la Guadeloupe, sa base matriarcale, Shashamane en Ethiopie, et Paris. A 30 ans, Tiwony a connu déjà de grands moments. Fin 1995, il sort Tchembe red pa moli et Jah est à l’honneur avec son compère Boubou. En 1997, c’est la bande originale de Ma Cité va craquer. « On n’a jamais fait ça pour entrer dans le star system mais pour s'exorter et on a toujours été encouragés par les frères de la rue car une partie de notre éducation provient de là ! Aujourd’hui, même si on a un petit peu plus de diffusion, on travaille pour notre base. » Et si on retrouve Tiwony avec Lusdy et Kalimba au New Morning ou en première partie de NTM à Bercy, en septembre, il ne cesse de développer de nouveaux projets indépendants destinés aux  aficionados. « Dans la rue, il y a des codes qui parlent à notre public. Toutes les pointures du reggae dancehall au hip hop viennent de là .  » Tiwony ne se limite pourtant pas au reggae dancehall ou au hip hop, il ose l’acoustique, il s’essaie sur des rythmes salsa, zouk ou calypso. « Le reggae est une musique qui transcende toutes les autres. »
Tiwony n’est pas impressionné à l’idée de faire la première de NTM. En février 2007, il jouait avant Joey Starr ! « On s’est adapté à son public, plus hip hop, plus crunk, mais toujours conscient. J’essaie de travailler la versatilité avec le reggae, le dancehall et le hip hop. Notre public sait qu’on ne se travestit pas, que notre vibe est variée. » Pourtant, Tiwony estime que cette musique n’est pas assez diffusée. « Ecoutez Skyrock ! On a fait un buzz autour d’Admiral T, Kossity, mais c’est pas recurrent. Pour le nombre de talents dont dispose cette musique, il en faudrait beaucoup plus pour que le grand public puisse se rendre compte de la richesse de notre vivier . Ca reste de la musique des îles qui s’adresse aux Antillais et aux Africains mais aussi à toutes les autres nations. L’Europe… Ils s’y mettent mais tout doucement. C’est tout nouveau pour eux. Ils nous prennent pour des aliens ! » Et Tiwony s’interroge de savoir pourquoi Les majors  ne confient pas le même budget aux artistes urbains qu’aux artistes"Popstar"… » On essaie de développer une musique universelle, plus jeune, tout public… Qu’ils l’entendent notre cri de douleur, qu’ils écoutent ces paroles ; elles sont notre vécu,la partage de nos peines, de nos joies et de nos motivations… » Au New Morning, avec le Majestic gang de Guyane, le 26 juin.

Selecta BLS (devant) est l’ingénieur du son. Ce jeune Guyanais est DJ et concepteur de projets street. Il a réalisé Fight, l’album de Tiwony et Pa ki jin moli de Profa qu’il a enregistré dans le studio de Neuilly. Izzah (au fond à droite) est un Guadeloupéen de Petit-Bourg. Il a grandi avec Danjaman. Chanteur de reggae, il a retrouvé à Paris le crew de Tiwony et a intégré le blackwarell. On l’entendra sur la prochaine compil de Tiwony, Signaling Ridim. Mighty Kalimba originaire de Sainte-Rose en Guadeloupe, complète une partie du Blackwarell. Chanteur plus philosophique, il est un « membre actif », selon Tiwony.

Lusdy « On a grandi ensemble, on appartenait au même sound system, Influence sound. C’était l'un des premiers collectifs d’artistes reggae dancehall de l'ile . Lusdy n’est pas entré en scène tout de suite. Il bossait plus en coulisse. Il ne chantait pas encore  vraiment mais il était à toutes les répèts et poussait déjà un peu la voix. Il est allé ensuite étudier à Trinidad mais on a autant d’années de pratique musicale. Sa musique traite de thèmes sociaux, du respect de la femme. C’est un artiste consciencieux et qui dit tout haut des choses qui gênent ou qui font du bien ! Lusdy défend aussi les Haïtiens, les putes… Des thèmes pas souvent évoqués dans le reggae Et il a un grain vocal unique. Il a dédié son album aux mères. » Son album Manman mesi est réédité le 20 juin pour le marché national avec en bonus un DVD...  Distribué chez Wagram

Un premier  Single  de Tiwony,  Mouille le maillot, sort à la mi-juin sur Internet (en téléchargement légal) et les radios. Mouile le maillot est morceau qui rend hommage aux sportifs Afro -Antillais et aux travailleurs. L’album sortira fin octobre. Tiwony nous promet un album témoignage avec sa couleur bien à lui. « Mon premier album solo officiel ! », dit-il. Composé avec Original B (Patrice Ranély Verger-Desprès), le Guyanais Scandalize du groupe Damaniak, Tyrone Downie, le clavier légendaire de Bob Marley and The Wailers,  Jube Altino et Ardel de l’équipe de Sak passé records, (Wyclef Jean), B.o.s.s , Stanisky, Moody mike....Il n'a pas voulu nous en dire plus sur les éventuels duo qu'on pourraient retrouver sur l'album mais garantit  qu'il y aura des surprises... On révélèra au moins la presence de Vicky Edimo, son père, sur un morceau.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents