Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 22:50
Climat d’affaire morose depuis le début de l’année dans les DFA
Yves Barroux, directeur général de l’institut d’émission d’outre-mer a présenté l’état de la conjoncture du début de l’année 2008 dans les départements français d’Amérique. Il ressort de ses constatations que le climat des affaires n’est plus à l’optimisme comme c’était la tendance depuis 2006.
Inflation et chômage
L’inflation a connu une reprise (2,2 % en Guadeloupe, 3,3 % en Martinique contre 3 % pour la France entière) après une décélération en 2007 du fait de la hausse du prix du pétrole (moins élevée toutefois qu’en métropole en raison de l’administration de son prix par le préfet) et de celle des produits alimentaires. L’indice des prix pour les quatre DOM a été en hausse de 2 ,5 %.  C’est la situation de l’emploi qui connaît une légère dégradation. Avec 33 510 chômeurs martiniquais en mars 2008, ils sont 4,13 % de moins qu’un an avant, mais la hausse est de 3,2 % % depuis le début de l’année. En Guadeloupe, ce sont 41 013 chômeurs en mars 2008, soit 5,75 % de moins qu’un an avant, mais + 0,8 % depuis le début de l’année.
Martinique
Le climat social n’a pas été favorable au début de l’année en Martinique (grève des dockers, chez Banamart) et le BTP, comme le tourisme ont connu un fléchissement dans leur activité les attestations de conformité attribuées aux logements neufs ont chuté de près de 20 % ! En revanche, les services et l’industrie (notamment agro-alimentaire) ont bénéficié d’une conjoncture favorable (reprise des exportations de la banane et hausse du prix à l’export de 26 %). L’activité touristique marque un véritable repli. La grande hôtellerie  et les agences ont connu une activité soutenue mais le taux de remplissage des chambres d’hôtel est en recul de 7,6 %. Le nombre de passagers à l’aéroport Aimé-Césaire chute de 0,4 %.
Guadeloupe
En Guadeloupe, Le BTP a connu un fléchissement dans son activité (consommation de ciment en baisse de 3,6 %) ainsi que l’agro-alimentaire. En revanche, l’activité touristique marque une véritable reprise. Le taux d’occupation des chambres d’hôtel est en hausse de 37 % entre mars 2008 et mars 2007 ; le nombre de croisiériste a doublé et le trafic à l’aéroport Pôle Caraïbe est en légère augmentation.
Fonds européens
L’entrée en vigueur depuis janvier 2007 des programmes opérationnels (728 millions) et des contrats de projet (333 millions) devrait permettre une relance économique visible à compter de 2009-2010. En Martinique, ces programmes opérationnels (515 millions) et les contrats de projet (458 millions) ont été réduits au profit de la Guyane.


La Guyane poursuit sa croissance à 6 %
« La Guyane va bien », a affirmé Yves Barroux, soulignant que le facteur de fonds de ce bon climat d’affaires relevait de sa forte démographie et du plan Soyouz. Sans oser la comparaison avec les pays émergents (et compte tenus des transferts sociaux), il a tout de même salué la croissance de la Guyane qui en 2006 comme en 2007 était à 6 % (un luxe quand on annonce péniblement 1,6 % en métropole). L’inflation est au rendez-vous (3,4 % contre 3 % pour la France entière). Elle est due à la hausse du tabac (+ 35 %) et au pétrole (+15 %). La situation de l’emploi s’est dégradée puisque avec 11 491 chômeurs en mars 2008, la hausse depuis le début de l’année est de 6,3 % (quand sur un an on constate toutefois une baisse de 3,35 %). Le dynamisme de l’activité a été soutenu par l’investissement des ménages et des entreprises. La hausse du pétrole a eu des répercussions dans la pêche et le transport, mais le BTP continue de bénéficier de l’investissement immobilier des ménages et des grands chantiers (Soyouz, pôle universitaire et rénovations urbaines de Cayenne, Kourou et Matoury). Le tourisme a connu un vértiable effet carnaval et le trafic passager à Rochambeau a été de  + 6,3 %. Le bois et l’or ne brillent pas mais on attend les premiers de l’opération Harpie.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents