Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 12:50
Danses, musiques, couleurs et gaz au carnaval antillais de Paris
2100 carnavaliers issus de 30 associations de métropole et d’outre-Mer. Des chars, des groupes à pieds, des danseurs, des musiciens… Le carnaval tropical de Paris qui s’est déroulé dimanche dernier a été un véritable voyage de la Guadeloupe, en Martinique en passant par la Guyane, Haïti, le Brésil et même l’Indonésie. La 7e édition du Carnaval tropical placée sous le signe du « Dialogue interculturel », a rassemblé quelque 40 000 personnes malgré un temps très maussade. Sur la place Daumesnil-Félix Eboué, dans le 12e arrondissement, le jury composé de personnalités aussi ouvertes qu’internationales avait 3 minutes pour juger de la qualité des prestations. Avec Maurice Jallier, créateur du carnaval de Paris et président d’honneur, les frères Ismaël et Iksu Touré Kunda présidaient un jury composé de Maria-Augusta Rodriguez (l’une des responsables du Carnaval de Rio pour lequel elle forme les jurés), Les Zouk Machine, Bams, Leonora Miano (écrivain originaire de Douala), Kusuma Habir (de l’ambassade d’Indonésie) et Jean-Pierre Guis (conseiller à la mairie du 12e). Le groupe Pikan venu de Guadeloupe a eu beaucoup de succès ainsi que Plastic system band de Martinique (et partenaire de France-Antilles). Ils ont tout deux décroché un prix. Les Guyanais de la MEJOM se sont fait remarquer avec leur banderole vantant la nouvelle liaison Paris–Cayenne sur Air Caraïbes ! RFO avait déployé de grands moyens avec une captation en directe, Flyy Lérandi au déboulé et Thierry Moncontour en plateau pour des directs sous la tente où se sont succédés Krys Obydol, Lynnsha, Slai, Claude Ribbe, Jean-Claude Cadenet, George-Pau Langevin… Dans la rue, le défilé des 29 équipages se terminait par un char de

Flyy et Wallès Kotra de France Ô

hip-hopeurs drainant une foule de carnavaliers festifs. Derrière, en guise de voiture-balai, une largeur de rue de véhicules de police emplis de CRS. Un incident en queue de cortège a d’ailleurs provoqué quelques jets de jets de gaz qu’on a pu ressentir jusqu’à la tribune d’honneur… Après le passage du défilé, les gardes mobiles ont pris position sur la place Félix Eboué et des policiers en civil recueillaient des témoignages comme celui d’une jeune fille qui se plaignait d’avoir été bousculée. Le carnaval terminé, l’activité déployée sur la place Felix Eboué invitait à tout sauf à y rester.

Le palmarès :
Meilleur costume DOM-TOM : PIKAN (Guadeloupe)
Meilleur costume Paris : SIGUINES
Meilleur char : INDONESIE
Meilleur groupe à pied DOM-TOM : PLASTIC SYSTEM BAND (Martinique)
Meilleur groupe à pied Paris : DIFE KAKO
Prix d’honneur : BLOCO DE PARIS
Prix Spécial : CHAYE YO
Prix Coup de Cœur : MIYO



Le groupe martiniquais a fait le voyage spécialement pour défiler à Paris mais est revenu sans prix... Là aussi, l'important c'est de participer !
M. Bordin est resté assis en tribune, mais son épouse carnavalesque (en bleu) rassemble le reste de la famille après avoir conduit le défilé juste devant le jury. Elle n'est pas Mme Adeline de la Briscante, mais Evelyne Brunstein bien connue des groupes carnavalesques pointois.
Les Brésiliens de Bloco de Paris ont largement dépassé les 3 minutes alloués pour danser devant le jury, mais la foule a appécié et les jurés leur ont accordé un prix d'honneur !
La chorégraphe Chantal Loïal et ses danseurs de Difé kako brillent par leur harmonie de groupe. Le jury ne s'y trompe pas. Difé Kako, meilleur groupe à pied de métropole. Difé Kako remporte un prix chaque année depuis qu'il défile à Paris !
Cé yo mem regroupe des Martiniquais de la région parisienne. De la chaleur et de l'énergie mais pas de prix pour eux...
Ils sont en métropole et ils viennent de Capesterre-Belle-Eau en Guadeloupe. Les Kapesteriens, pourtant bien chorégraphié n'ont pas séduit les jurés.
Les Guyanais de Mo isi mo rot bo, on mo pou di on janbé d'lo !
Les autres Guyanais ! Sinnamary/Gaïana 973
Les excellents Martiniquais de Plastic System band venus exprès à Paris pour emporter le prix du meilleur groupe à pied d'outre-mer !
Les Gwadas de Miyo, eux aussi venus exprès à Paris, ont récolté le prix Coup de coeur du jury.
Pikan (encore des amabassadeurs de Guadeloupe !) ont décroché le prix du meilleur costume des DOM-TOM.
Les Antillais de Woulib n'ont pas eu la même côte que les Vélib' parisiens... Pas de prix...
Le mouvement européen des jeunes d'outre-mer, lui aussi bredouille...

Saki fet fet...
L'association Racin guinen d'Haïti...


Partager cet article

Repost 0

commentaires

la presidente du colibri des iles 27/11/2008 15:17

merci d'avoir changé la photo mais vous auriez pu mettre vraiment le groupe de colibri des iles et de flech kan avec le commentaire
c'est pas tres gentil !
mais bon, c'est votre choix
karine

presidente du groupe colibri des iles 20/10/2008 20:37

bonsoir,  vous avez annoncé une photo du groupe "colibri des iles avec flèch kan " et  on voit malheureusement le groupe "Cé yo mem".C'est dommage car les colibris avait un superbe costume et effectivement, il y avait une super ambience de malade. Pourriez vous changer la photo car cette derniere n'est pas representative de mon groupe. Merci Karine

layah 22/09/2008 12:59

Erreur de photos ou de commentaire ? Mais la légende annonçant le groupe colibri des iles/ flech kan' est suivie d'une photo du groupe les ayant précédé... (!!!)

ferdinand 14/07/2008 18:59

Dommage que ces magnifique fotos soient si petites... mais bon on se régale quand même...

claudineboutas97 08/07/2008 07:48

Départ foireux, absence des élus parisiens d'outre mer . Soyons aussi nombreux pour les manifestations non festives.

Articles Récents