Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 16:18
Interview. Edmond Mondésir, vice-président du conseil régional de Martinique, festivalier en Avignon
« Donner la possibilité aux comédiens d’exprimer leur art »Le Vice-président Edmond Mondésir devant la Chapelle du Verbe incarné avec les comédiens Nathalie Coualy et Philippe Calodat. (Photo : RDG)

La Région Martinique est, cette année encore, représentée à travers vous au festival d’Avignon ?
Je suis venu voir et sentir l’ambiance théâtrale qui se déroule comme chaque année au TOMA (Théâtre d’outre-mer en Avignon). Je n’ai pas tout vu mais je suis allé voir les diverses pièces que le conseil régional de la Martinique a aidé : les pièces Ailleurs toute avec Patrick Womba, Alexandra-Shiva Mélis et Catherine Dinevan, et puis Les Bonnes de Jandira De Jesus Bauer.
Vous êtes venu vous assurer de la bonne utilisation des deniers publics ?
Ce n’est pas que ça ! C’est surtout de donner la possibilité aux comédiens, aux auteurs et metteurs en scène d’exprimer leur art, de se développer et de trouver des scènes, des possibilités de se faire voir et d’être diffusés. A partir de là, il y a des rencontres qui se font entre les comédiens comme cela s’est fait avec Ailleurs toute qui est le résultat justement d’une rencontre entre trois comédiens qui ont participé au TOMA auparavant et qui à partir de là ont eu l’idée de faire ces résidences en Martinique, en Nouvelle-Calédonie et en Avignon pour développer leur spectacle.
Quels sont les projets que la Région a la volonté de soutenir d’ici la fin de la mandature ?
Tout ce qui est intéressant ! En fait, on fonctionne sur la démarche des porteurs de projet, des compagnies… A priori comme ça, je ne peux pas dire mais dès qu’il y a quelque chose qui suscite l’intérêt, qui permet la création et le développement culturel, bien entendu ! A chaque fois on va examiner ce qui nous sera soumis, c’est ça le principe.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents