Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 12:48
Zami, le lobby des lesbiennes noiresCae Josèphe-Massena, Bya Soares et Karen Languedoc, les animatrices de Zami. Photo : Alban Fatkin
Dans le sillon du groupe militant homosexuel, Tjenbé red animé par le Martiniquais David Auerbach-Schifrin, qui se bat pour la défense des intérêts des homosexuels des originaires d’Afrique ou d’outre-mer, s’est créé, fin 2008, un groupe militant de femmes antillaises ou africaines revendiquant leur homosexualité et le respect de leur identité. La Martiniquaise Karen Languedoc, la Capverdienne Bya Soarez et la Franco-Haïtienne Cae Josèphe-Massena ont choisi le nom de Zami pour nommer leur association, en référence à l’œuvre littéraire d’Audrey Lord. Cette Américaine originaire de Grenade a écrit avec « Zami », la « bible de la lesbienne noire », selon Cae. Mais au-delà de l’hommage à la créatrice de Zami, cette « nouvelle façon d’écrire (mon) nom », elles entendent agir aussi sur le terrain de la prévention du HIV ou de l’homophobie. « Nous voulons rassembler les femmes d’origine africaine, antillaise ou d’un peu partout, celles qui ressentent ce que c’est que d’être homosexuelle quand on est noire ou métissée », avance Karen. Elles forment un groupe à l’intérieur de Tjenbé red, ouvert à tous, « mais aussi avec un espace non mixte pour parler entre lesbiennes noires ».

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents