Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 12:10
Véronique Loisel à l’assaut
de la transat Douarnenez
Kourou

La navigatrice entend prendre le départ de la Mini-transat le 12 septembre 2010 et associer les écoles guyanaises au projet « De l’espace pour la mer » porté par le CNES et l’IFREMER.

Le poteau noir, c’est le terme qu’utilisent les marins pour parler du passage de la zone intertropicale de convergence. La dernière fois que Véronique Loisel l’a affronté, c’était lors de la Mini-transat 2007, La Rochelle-Salvador de Bahia. Elle a fini 18e,, alors qu’elle était 10e à l’arrivée à Madère. Le poteau noir… C’est pour tenter de mieux le négocier qu’elle a décidé de repartir en course, pour la nouvelle Mini-transat Douarnenez-Kourou, le 12 septembre 2010, à bord d’un prototype de 2004, long de 6,5 et large de 3, le Cupuaçu, du nom du fruit dont elle se délecte du jus lacté et sucré… « Je m’imagine arriver à Kourou et aller boire mon jus au camion brésilien, à l’entrée du vieux bourg, face à la mairie, devant le rond-point ! » Mais si la navigatrice est fascinée par l’idée de cette transat, il lui faut encore boucler son budget.

Une aventure vers l’aventure !
« C’est une course risquée. Nous serons à bord de tout petits engins qui vont affronter de grosses vagues ! Une vraie aventure et, à l’arrivée, une destination au parfum d’aventure… » Elle a investi 100 000 euros dans le bateau et sur un budget de 150 000 euros sur trois ans, elle en a déjà 45 000. Mais on est passé en année 2 dans sa prépa ! Il y a le projet sportif, mais il y a aussi le projet pédagogique autour de l’océanographie spatiale avec les écoles, organisé par le Centre spatial et l’IFREMER : « De l’espace pour la mer » qui sera le nom de course du bateau. Cette opération s’est faite en 2007 avec les élèves de l’Essonne. En 2010, elle veut ouvrir le champs aux écoliers et collégiens guyanais. « On n’arrive pas en Guyane pour des prunes ! », lâché Véronique. La course devrait arriver aux Îles du Salut et Kourou, coorganisateur de la Mini cherche un bateau pour la représenter. Véronique est déjà en relation avec son maire Jean-Etienne Antoinette…


Parcours guyanais
Véronique Loisel, 35 ans, pratique la Guyane depuis 1997. Ingénieur, chef de projet satellite à Ariane Espaces à Evry (Essonne), elle a cinq projets satellite en cours. On l’attend au mois de mars pour la préparation du lancement de quatre micro-satellites en formation, l’ensemble n’étant pas plus gros qu’une machine à laver ! Que sont ces satellites ? Secret. Elle compte profiter de cette mission pour rencontrer des chefs d’entreprises. « Après être venue pour mon premier lancement en 1997, j’ai vécu de 1999 à 2002 à Kourou. Ce qui m’a poussée à rentrer en métropole, c’est la régate, parce que le monde de la régate me manquait. Cette fois, j’ai trouvé la course qui me ramènera en Guyane ! »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

herve 16/01/2009 06:35

JE VOIS AVEC PLAISIR QUE LES COURS PARTICULIER DU CELEBRE COIFFEUR DE CHEZ SWAN ONT PORTER LEUR FRUITS.BON CHANCE VERO

Articles Récents