Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 20:26
15 000 personnes avec les Antilles entre République et NationSamedi, entre 14 et 19 heures, 15 000 personnes (selon les organisateurs) ont défilé entre la place de la République et la place de la Nation à Paris pour soutenir le mouvement conduit par LKP en Guadeloupe mais aussi ceux de la Martinique, de la Réunion et de la Guyane. Derrière une foule d’Antillais, la CGT et les partis d’extrême gauche ont renforcé ce que les organisateurs ont baptisé Continuité Lyannaj kont pwofitasyon. La mainfestation s’est déroulée sans incident.



Peu nombreux, masqués et très jeunes, les porte-banderolles de la fédération anarchiste étaient là tout comme Alternative libertaire.

La doyenne des candidats à l’élection présidentielle, Arlette Laguiller, et les troupes de Lutte ouvrière se sont solidarisés des Antillais en lutte.


15 000 selon les organisateurs, 5 000 selon d’autres observateurs… D4zautres manifestations de soutien se déroulaient également à Marseille, Lyon ou Nantes.


























Très présente la CGT, et notamment sa section des impôts, a rendu un hommage appuyé à Jacques Bino, leur collègue et camarade qu’on portait en terre ce même jour à Petit-Canal.


Choukaj Mas Paris, groupe culturel inspiré d’Akiyo, est une des organisations qui se mobilise le plus depuis le début du mouvement. A côté du pas martial des syndicats et partis d’extrême gauche, ils ont apporté leur touche festive, carnavalesque et identitaire au son du ka.

Aperçu dans la foule, le président de la fédération européenne d’outre-mer (FEUDOM), un ancien co-président du Collectifdom, Charles Dagnet. Il était cette fois, sans Claude Ribbe, retenu par le tournage du Général Dumas.

Daniel Dalin, Régine Privat, Frédéric Bulver et Olivier Ozier-Lafontaine, du Collectifdom. Ils appellent déjà à une nouvelle manifestation le 28 février, sur le même parcours.


La comédienne guadeloupéenne Firmine Richard, toujours présente, a rejoint la tête du cortège.

















La Guyane s’est rappelée au bon souvenir des Parisiens !


Le délégué général à l’outre-mer de la mairie de Paris, proche collaborateur de Bertrand Delanoë, le Martiniquais Jean-Claude Cadenet était là aussi.





















La députée de Guyane, Christiane Taubira, le comédien Jean-Michel Martial et la conseillère PRG du conseil régional d’Ile de France, Jeannine Maurice-Bellay.


Olivier Besancenot était en Guadeloupe, mais Alain Krivine représentait le NPA (Nouveau parti anticapitaliste) à la manif…






















Une pancarte pour rappeler ce qu'a dénoncé le leader de la CTU (Centrale des travailleurs unis), Alex Lollia.

Le porte-parole du CRAN, l’universitaire martiniquais, Louis-Georges Tin (au centre).
Luc Saint-Eloy, réalisateur et comédien, a largement participé à l’organisation de cette manifestation. Il répond ici aux questions de la chaîne franco-africaine du Net, LC2.
Une manifestante arbore un badge aux couleurs de Ségolène Royal (qui, elle, se trouvait à Pointe-à-Pitre).
La comédienne Mariann Mathéus (à gauche) et (à droite), le réalisateur Antoine Léonard-Maestratti (L’avenir est ailleurs, coréalisé avec Michel Reinette)

Une passionaria le bras levé et, derrière elle, un manifestant qui joue de la conque à lambi… Le souffle des Antilles !

Rien n’a été négligé, jusqu’aux écarts de prix entre les Antilles et l’Hexagone.

Après Lutte ouvrière et le NPA, encore un parti d’extrême gauche, le parti ouvrier indépendant.


Un photographe de la CGT, handicapé, astucieux et débrouillard !
























Ils auraient voulu être plus discrets, mais rien à faire avec leurs oreillettes... Les RG (deux policiers de dos, un de face) restent les RG ! même si leur direction a changé de nom !


Un collectif de soutien aux sans papier est venu apporter lui aussi son soutien au LKP.

























Des pancartes pour parler de son long silence ou pour moquer sa gestion de crise, Sarko a été bien brocardé !
























Elle était en Guadeloupe en début de semaine dernière , puis à Cayenne mercredi pour manifester et jeudi à l’Elysée. Christiane Taubira était la vedette de cette manifestation parisienne.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean-Louis 25/02/2009 17:56

J'ai peur que sarco pour se débarrasser   de ces  embarrassants " iliens français" ,  soit prêt à les abandonner  à leur triste  sort,  sous   les    prétextes , par lui   non  déclaré,  mais , il  me semble, sous-jacents,  selon lui,   de   "désir"" d'indépendance.   Cela  l'arrangerait  bien   de  gommer les difficultés,   ne pas  avoir ainsi à affronter  les problèmes  fondamentaux ( békés- non békés et l'argent)  pour les résoudre et   forcer , par conséquence, ces iliens à sortir de la république.  Je ne pense pas que cela soit leur désir ,sauf si  sarco les pousse à bout.  Il me semble complètement à côté   de la plaque, une fois de plus. La   pensée  de  droite est vraiment pourrie.  Personne ne réalise que   le 21° siecle   sera   extra -  européen: indien,chinois ,iranien, surement américain si,,je l'espère ,O BA MA reussit .   Ou  autre chose  d'imprévisible,  de  néo-révolutionnaire  ou sorti de l'imaginaire de l'homme  pour sa survie  équitable sur ce globe  déjà bien surexploité. Je souhaite qu'il soit autre chose  que le règne de la richesse par   quelques  "friqués"   et   "neo- despotes"  .  Avec un peu de recul,  au bout du compte,  la  révolution française s'est faite pour ,  à la fois  plus que cela,  mais , peut être,   moins que cela.

Articles Récents