Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 09:42
Richard Samuel au Sénat
Le préfet, délégué général à l’Outre-mer et coordonnateur des états généraux de l’outre-mer, Richard Samuel, a été auditionné, jeudi après-midi, par la mission outre-mer du Sénat. Une heure environ pour présenter la méthode et les objectifs des états généraux voulus par le président de la République. M. Samuel a d’abord rappelé le calendrier (15 avril-15 mai pour les ateliers locaux, une pause jusqu’aux élections européennes du 7 juin, puis une période pour la synthèse avant le conseil interministériel de l’outre-mer, début juillet) et les huit thèmes qui seront débattus (rénovation du dialogue social et modernisation de la formation professionnelle, étude de la formation des prix et organisation de la distribution, le développement de la production locale, projet structurel et développement durable, l’évolution institutionnelle locale — et non statutaire, a précisé le préfet —, l’insertion des DOM dans leur environnement, l’égalité des chances et enfin identité, culture et mémoire). Il s’agit de répondre à une question essentielle : « Que voulons-nous pour nous sentir à l’aise dans l’espace républicain ? » Gélita Hoareau et Jean-Paul Virapoullé (Réunion), Georges Patient et Jean-Etienne Antoinette (Guyane) et Jacques Gillot (Guadeloupe) faisaient face au préfet et au président de la mission, Serge Larcher (Martinique). « Nous avons ouvert le débat statutaire en Guyane et Martinique et vous nous parlez d’évolution institutionnelle, n’est-ce pas pernicieux ? », a demandé M. Patient. « Quelle est la stratégie de l’Etat ? », a relancé son collègue Antoinette. Jacques Gillot a souhaité que la mission acte leur volonté d’un «  abondement plus important de la dotation globale de fonctionnement ». Réponse du préfet Samuel : « Nous recherchons des solutions à long terme. Ma mission est de faire émerger dans la société civile ce que souhaitent les territoires. » Si le président de la République, comme il l’indiquait lors de ses vœux à la presse en 2008, « a droit au bonheur », l’outre-mer aussi ! C’est l’enjeu de ces états généraux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents