Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 23:44
Jégo conforté au gouvernement
Yves Jégo a sauvé sa tête. Aujourd’hui alors que la crise antillaise est derrière, le secrétaire d’Etat chargé de l’Outre-mer peut s’estimer tiré d’affaire même si le président de la République (qui entend remanier le gouvernement après les élections européennes) ne s’est pas ouvertement prononcé. A l’Elysée comme à Matignon, on sait qu’il n’a pas été forcément adroit quand, dès le 28 janvier, il a acquiescé à l’ensemble des revendications du LKP, « de manière un peu démagogique », sans rien connaître à la tradition procédurière de l’UGTG qui veut qu’une chose dite soit et reste acquise… Oui, Yves Jégo a eu très chaud. Oui, il a été rappelé par François Fillon car il avait trop lâché. Il suffit de revoir ou relire dans la presse l’insistance avec laquelle il assurait ne pas avoir promis ces fameux 200 euros… Le secrétaire d’Etat avait proposé une exonération de charges pour toutes les entreprises et une exonération de charges pour la prime, mais le RSA n’entrait pas dans le calcul des 200 euros. C’est alors que François Fillon est monté au créneau. Le Premier ministre a supprimé les exonérations de charges et le RSA est devenu le RSTA pour entrer dans le calcul des 200 euros, ce qui a conduit à une économie substantielle pour l’Etat… Puis le président de la République est sorti de son silence. « Il fallait que Nicolas Sarkozy monte au créneau au bon moment, indique une source du Château. Derrière lui, il n’y a plus rien. » Voilà pourquoi, le président se serait longtemps tu au sujet de la crise antillaise quand tout le monde l’attendait. Il ne s’est adressé aux Antillais que le 19 février… « Quand le tournant était possible » et c’est vrai qu’après la réunion avec les élus d’outre-mer à l’Elysée, il y a eu décroissance de la crise. « La séquence avec les élus était nécessaire pour les remettre en selle institutionnellement » tout comme l’intervention du chef de l’Etat en direct sur RFO « pour que son message ne soit pas pollué par un traitement médiatique parfois biaisé ». Il suffisait ensuite d’attendre la fin des jours gras… Quant à Yves Jégo, ce qui l’a sauvé, surtout, c’est que l’on ne voulait pas donner l’impression de changer de secrétaire d’Etat à l’Outre-mer chaque année !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents