Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 13:37
Nouvelles missions et nouveau pilote pour l’ANT« L’ANT, ça ne fait vraiment pas vibrer ! » Yves Jégo l’a annoncé à Nantes, lors de son déplacement à la rencontre de la délégation régionale Loire-Atlantique qui accueille 450 stagiaires, l’ANT changera de nom. L’agence nationale pour l’insertion et la promotion des travailleurs d’outre-mer pourrait bientôt s’appeler l’agence de formation en mobilité si l’on se réfère aux nouvelles missions que lui confie l’Etat. Une convention signée jeudi dernier établit un contrat de confiance entre l’agence et sa tutelle et la LODEOM, définitivement adoptée mercredi prochain en commission mixte paritaire parlementaire, lui confie la gestion de l’insertion professionnelle en mobilité et la continuité territoriale. L’ANT doit être, selon le secrétaire d’Etat à l’Outre-mer « l’outil de gestion de ces deux politiques publiques ». Yves Jégo a par ailleurs intronisé le nouveau directeur de l’agence, François-Xavier Bieuville, un ancien du cabinet d’Estrosi qui patientait dans l’administration du SEOM. Il remplace M. Tanti qui n’avait plus l’oreille du ministre. « Je souhaite que l’ANT sorte de la période qui sera pour moi dans le rétroviseur ! » Dès 2009, 25 000 jeunes doivent bénéficier des services de l’ANT. Le ministre a parlé de la mobilisation de 130 à 140 000 billets d’avion à bas tarif pour faciliter la mobilité professionnelle et personnelle. L’ANT sera aussi au service des 4000 nouveaux contrats aidés décidés par le président de la République dans le cadre de son plan de relance de l’emploi des jeunes. Le SMA et le fonds d’expérimentation pour la jeunesse devraient aussi passer sous la coupe de l’agence comme les questions d’insertion des jeunes diplômés pour laquelle l’ANT a créé un service. « 60 000 personnes , sur une année, doivent être à même d’être aidées par l’ANT », a souligné M. Jégo.  Actuellement le taux d’insertion des jeunes en outre-mer est de 30 à 35 %, l’objectif, à l’issue de la convention, en 2011, est d’atteindre un ration supérieur à 50 %.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents