Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 20:43
Bilan d’étape pour les états généraux de l’Outre-merYves Jégo recevait hier l’ensemble des présidents et des rapporteurs des ateliers des états généraux de l’outre-mer. Venus des 4 DOM, de Mayotte et de Saint-Martin, ils ont pu échanger au cours d’une journée de travail au ministère de l’outre-mer et comparer les diverses propositions qui ont d’ores et déjà émergé depuis le début des réflexions, fin mars. Car le temps presse désormais… « Le premier conseil interministériel de l’outre-mer doit se tenir en octobre et au-delà du 31 juillet, le travail de synthèse va être très compliqué », a rappelé le secrétaire d’Etat avant d’inviter chaque délégation à présenter un point d’étape.
Delile Diman a évoqué un « bigidi » au début, puis une détente et enfin de la compréhension de la part de la population.
Elle a évoqué en vrac des idées qui ont fusé : un plan photovoltaïque pour Jarry, un plan Marshall, une carte vitale de l’information, l’affirmation de la présence de l’Etat, la lutte contre l’éparpillement des moyens, la famille au centre du travail d’insertion… Une liste incomplète car encore ouverte. « Depuis le 10 juin et la réunion publique du Moule, a indiqué Mme Diman, les propositions prennent le pas sur les interpellations et les interrogations. Il nous reste à passer à la phase d’approfondissement, de validation et de mutualisation. »
Pascal Saffache, pour la Martinique, a présenté « une photographie » des travaux en cours avec en ligne de mire, la recherche d’un développement économique endogène. Atelier par atelier, il a évoqué la modulation de l’octroi de mer, le règlement du problème du port de Fort de France, « le plus cher de France », la structuration des filières, la protection des zones agricoles, la pharmacopée et l’alimentation animale, la labellisation des produits locaux, de développement durable, l’excellence dans le tourisme, la biodiversité, la dynamique de coopération, un institut du travail, un guichet unique pour la formation, une entité politique unique, une consultation populaire pour le statu quo, la collectivité unique ou l’indépendance, la baisse du nombre d’acteurs dans le transport ou l’eau, la nécessité d’augmenter le nombre de cadres antilais, un conservatoire des arts et un ministère de l’Outre-mer plutôt qu’un secrétariat d’Etat…
Raphaël Robinson, pour la Guyane, a évoqué la nécessité d’une nouvelle gouvernance, une meilleure intégration régionale, des projets structurants, le développement durable, la maîtrise des prix et des circuits de distribution. I s’agissait de mettre en avant l’idée « d’un mieux vivre ensemble dans une société multiethnique ». M. Robinson a été laconique dans le détail des travaux des ateliers, car il attend que les forums avec la population se fassent.
Ils commencent ce jeudi à Maripa-Soula. Pour l’heure, 90 réunions des ateliers se sont tenues en Guyane dont 2 plénières avec les présidents et rapporteurs, et déjà 500 participants. 80 réunions des ateliers se sont tenues en Martinique dont 2 publiques et 2500 participants. 60 réunions des ateliers se sont tenues en Guadeloupe dont 40 publiques et 20 autres techniques avec 3000 participants.
La restitution finale des synthèses doit avoir lieu fin septembre. Yves Jégo a indiqué pour sa part que « le gouvernement souhait faire de l’après états généraux un moment fort de réalisation, avec un suivi sur 10 ou 15 ans ».

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents