Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 11:18

La TNT retardée à fin 2010 en Nouvelle-Calédonie

Alain Méar, membre du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a reçu lundi matin pendant quelque deux heures et demie le président de la province Sud, Philippe Michel, accompagné de membres de la commission audiovisuelle, Pascal Vittori, B Delabrière ou encore Thierry  Kamérémouin. Au programme de cette entrevue, le lancement de la TNT qui doit se substituer au réseau hertzien doté pauvrement de RFO et de Tempo, une chaîne qui est loin de satisfaire les téléspectateurs calédoniens au premier rang desquels le président Michel. La TNT doit apporter dix chaînes gratuites sur un bouquet numérique terrestre qu’on attendait pour la fin du premier trimestre 2010, c’est du moins ce qu’avait annoncé Alain Méar en septembre 2008. L’affaire prend du retard et la TNT ne devrait être opérationnelle qu’à la fin 2010. Neuf canaux devraient être occupés par les chaînes publiques, France 2, France 3, France 4, France 5, France 24, Arte, France Ô, Télé Nouvelle-Calédonie et un canal spécifique devrait être réservé au projet de chaîne locale consensuelle, le projet RNC9. « Il n’a été question que de la TNT et pas du projet de télé locale. On a parlé brièvement, comme ça, de la télé consensuelle, le projet RNC9 », regrettait à l’issue de la réunion Thierry Kamérémouin qui reconnaissait toutefois qu’avec « deux projets dans les tiroirs », la question était en suspens : « Des contacts ont été pris récemment entre MM. Néaoutyine et Frogier pour avancer dans ce sens là, mais sans plus… » Le projet RNC9, quel que soit celui retenu, sera un projet financé à 80 % de financements publics. Il nécessite donc de trouver un réel consensus pour ce canal qu’on voudrait, du moins au CSA, réellement « consensuel ». Reste que de l’aveu même du président Philippe Michel, « on n’est pas encore calé là-dessus. » Pendant cet entretien, il n’a pas été du tout question d’extension des radios privées et seule la couverture de France Inter sur l’ensemble du territoire a été évoquée (voir infra). Après quoi, la délégation calédonienne est partie déjeuner avec Alain Mear.

FXG, agence de presse GHM


Trois questions à Philippe Michel, vice-président de la province Sud

" Il y a un calage politique à trouver sur la mise œuvre du canal consensuel "

Où en est le calendrier de mise en place de la TNT avec les chaînes publiques nationales ?

Le calendrier initialement prévu sera probablement un petit peu retardé. On s’attend aujourd’hui à une ouverture effective de la TNT en Nouvelle Calédonie plutôt sur le deuxième semestre 2010. Au début, une fois le rapport Méar déposé, on parlait d’installation de la TNT fin 2009, ensuite, compte tenu des difficultés, ça a été repoussé à mi 2010. Aujourd’hui, ça pourrait même être repoussé à fin 2010.

Ces retards sont-ils dus aux problèmes techniques ?

Il y a des problèmes juridiques d’abord. Le gouvernement doit prendre un certain nombre de décisions sur le choix de la fréquence de Tempo, le 2e canal de RFO, pour la numérisation. Il y a ensuite des problèmes techniques : décodeurs ou pas, quel taux de couverture terrestre et donc quel taux de couverture satellitaire… Il y ensuite le débat sur le contenu de la chaîne dite consensuelle. C’est tout cela que nous avons évoqué avec Alain Méar. Problèmes techniques, juridiques… Et puis il y a un calage politique à trouver sur la mise œuvre du canal consensuel.

Le CSA aurait-il souhaité qu’il n’y ait qu’un seul projet ?

Oui, tout à fait. Compte tenu des coûts, la logique économique et politique milite en faveur d’un seul projet. Mais après, les uns et les autres, on n’est pas encore calés là-dessus… »


Une meilleure couverture pour France Inter

 « On a évoqué, témoigne Pascal Vittori, l’extension de France Inter jusqu’à Tontouta pour la province sud et sur la zone de Koné et la possibilité de son extension aux îles Loyauté. C’est un projet de budget qui est prévu pour 2009 et on attend des informations quant au calendrier de réalisation sur les îles Loyauté. Il pourrait également y avoir une extension sur la côte est et sur la zone de Poindimié. »

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents