Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

17 octobre 2006 2 17 /10 /octobre /2006 10:22

Homosexualité aux Antilles

Xavier, 33 ans, vit à Paris depuis huit ans. Il n’a pas voulu mettre son nom de famille pour préserver ses parents (qui sont au courant de son orientation sexuelle) d’un sentiment d’humiliation vis-à-vis de leur entourage (Photo : Régis Durand de Girard).

Xavier, 33ans, membre de An nou allé, association de lutte contre l’homophobie

« C’est un délit de traiter les gens de pédé »

An nou allé, épaulé par Act up et la plupart des associations gays, fait une campagne contre les propos tenus par les premiers fédéraux socialistes de Guadeloupe et Martinique. Que leur reprochez vous ?

 

Nous ne nous élevons pas seulement contre les socialistes mais aussi l’UMP qui se réfère explicitement à des productions du Vatican pour justifier l’argumentaire de Sarkozy contre le mariage homosexuel. Nous nous battons d’abord contre un retour en force du religieux dans le discours politique. Nous, avons demandé au PS de prendre des mesures disciplinaires contre Jules Otto et Marlène Lanoix. Victorin Lurel ne nous entend pas, seul Malek Boutih, secrétaire national à l’intégration au PS nous a écouté.

Allez-vous utiliser l’arme du outing qui consiste à révéler l’homosexualité d’hommes ou de femmes politiques antillais ?

Non. Il faut que les homosexuels s’assument de manière paisible et que les gens apprennent à considérer que ce ne sont pas des moitiés d’êtres humains. L’homophobie est d’abord un populisme. Les hommes politiques ne sont pas homophobes, mais leur discours s’alimente de ce qu’ils pensent être l’état d’esprit de la population. C’est cela qui renforce le sentiment d’homophobie.

La vie est difficile pour un homosexuel aux Antilles ?

Comment expliquer que des Antillo-Guyanais se sentent mieux loin de chez eux. Ce n’est pas normal de ne pas se sentir bien chez soi. Les citoyens doivent savoir que c’est un délit de traiter les gens de pédé et les homosexuels doivent aussi pouvoir compter sur la loi pour que la peur change de camp.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents