Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

27 novembre 2006 1 27 /11 /novembre /2006 21:36
INTERVIEW

Claude Ribbe, nouveau président du Collectifdom

 

Photos : Regis Durand de Girard

 

Comment avez-vous succédé à Patrick Karam ?

Une délégation de gens du Coillectif m’a demandé d’accepter la présidence. J’ai accepté. Succéder à Patrick n’est pas évident. Juliette Jean-Baptiste a assuré l’intérim et je me suis laissé convaincre. Non sans hésitation car je vais être très certainement candidat à Sarcelles et ça m’embêtait un peu…

 

 

Vous devrez faire montre de moins d’excès

J’ai été excessif avec Napoléon. C’était un pamphlet, donc excessif. Mais j’irai soutenir mon camarade de l’UDF à Fontaineblau, le prince Napoléon.

 

 

Quelles sont vos priorités ?

J’ai demandé à Nicolas Sarkozy de décorer Antoine Granemort. Si c’est lui qui avait été tué, on l’aurait décoré à titre posthume. On ne peut pas se contenter de le savoir libre, il faut affirmer les choses. Grâce à lui, on cessera de dire que les Antillais sont antisémites. Il y a encore un an, il fallait montrer patte blanche et même pour parler de Napoléon, on m’a traité d’antisémite.

 

 

Sur les présidentielles ?

Il faut que tous les candidats prennent bien conscience que l’outre-mer n’est pas une question noire. Il faut qu’ils comprennent aussi qu’il ne suffit pas d’aller en Guyane, en Guadeloupe et saluer Aimé Césaire, il faut aussi prendre en compte le million d’Antillo-Guyanais du 5e DOM et qu’ils se rendent aussi à Sarcelles ! J’ai la confiance de Bayrou et nous dialoguons avec Royal et Sarkozy. Ils devront préciser leur projet pour l’outre-mer. C’est le moment du faire du lobbying comme on l’a fait pour imposer trois candidats aux législative au PS, l’UDF et l’UMP.

 

 

La lutte contre la racisme est-elle au cœur de votre lutte, vous qui ne voyez que des Français là où Georges Frêche voit « onze blacks » ?

Il y a un gros travail à faire pour combattre le racisme. Et ce n’est pas toujours le racisme que l’on croit. La preuve avec Georges Frêche…

 

 

Sur la continuité territoriale ?

Alice, un opérateur offrant un service de box (ADSL, téléphonie, télévision) a fait une offre pour les Antilles. Nous incitons les autres opérateurs à se positionner. Ce n’est pas normal qu’on ne puisse pas bénéficier des technologies actuelles parce qu’on vit outre-mer.

 

 

Et qu’on n’ait pas toutes les radios du service public ?

France Culture et France musique me tiennent à cœur. La Guadeloupe a donné à la grande musique le chevalier Saint-Georges, pourquoi ne nous donnerait-on pas France musique autrement que sur Internet !

 

 

Vous êtes contre le CRAN ?

Avec le CRAN, j’ai attendu 52 ans pour apprendre que j’étais Noir et immigré. Ce n’est pas que ça me gêne, mais il faudrait déjà apprendre à intégrer les ultra-marins qui sont là depuis 7 à 8 générations. Le président du CRAN a deux passeport, moi je n’en ai qu’un. Je suis Français et antiraciste.

 

 

Votre combat pour les grands hommes d’outre-mer a marqué un point avec l’aéroport Aimé Césaire en Martinique. Satisfait ?

Je pense que l’on devrait maintenant débaptiser l’aéroport de Cayenne pour lui donner le nom de Gontran Damas et celui de Pointe-à-Pitre, Louis Delgrès. Nous sommes en négociation avec France 2 pour que Pascal Légitimus produise et joue le général Dumas dans une série de deux épisodes de 90 minutes.

Juliette Jean-Baptiste reste sur le carreau

Juliette Jean-Baptiste qui présidait le Collectifdom s’estime « évincée au profit d’ambitions personnelles »

« Daniel Dalin, secrétaire général du Collectifdom, m’a téléphoné pour m’annoncer que je n’était plus présidente. » Juliette Jean-Baptiste l’a mauvaise depuis qu’à l’issue d’une réunion du conseil d’administration, samedi, où elle n’était pas conviée (tout comme trois autres membres du bureau dont David Marty et Jean-Claude Beaujour), Claude Ribbe a été désigné président du Collectifdom.

« Le 7 novembre, quand Patrick Karam a annoncé sa démission, je n’ai pas été élue par intérim. J’ai été élue pour deux ans. » Juliette Jean-Baptiste, réputée « rigoureuse » par l’ancien président, estime qu’elle a été « évincée au profit de quelqu’un qui poursuit des ambitions personnelles ». « Claude Ribbe se présente aux élections à Sarcelles, ça donne une autre image du Collectif. On était marqués Sarkozy, mais Patrick n’était pas candidat. Je n’ai rien contre les partis, mais il n’est pas normal que le Collectifdom serve des ambitions personnelles ». Juliette Jean-Baptiste n’a pas l’intention de rester au Collectif. « J’ai reçu beaucoup de messages de soutien. Tous ceux qui m’ont vue pendant quatre ans agir avec beaucoup de dévouement pour le Collectif sans me mettre en avant partagent mon sentiment et pourraient me suivre. » Après son élection du 7 novembre, elle devait rencontrer Patrick Karam mais leur rendez-vous a été annulé. Depuis, elle ne l’a pas eu au téléphone.

Juliette Jean-Baptiste s’efface derrière Claude Ribbe. Ironie du sort, c’est elle qui avait organisé la manifestation du 2 décembre dernier, aux Invalides, pour dénoncer « le crime de Napoléon ». Le bouquin de Claude Ribbe.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents