Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

27 décembre 2006 3 27 /12 /décembre /2006 17:40

Le conseil général des Hauts-de-Seine vote une subvention de 870 000 euros pour liquider la maison de l’outre-mer.

Le 22 décembre dernier, les élus UDF-UMP du conseil général des Hauts-de-Seine, présidé par Nicolas Sarkozy, ont adopté une délibération visant à attribuer une subvention de 870 000 euros dans le cadre de la liquidation de la maison de l’outre-mer des Hauts-de-Seine.

Cette décision intervient après qu’un audit interne ait été réalisé. En séance plénière, le 16 décembre 2005, Sarkozy s’était engagé « à la remise en ordre de la gestion de cette maison départementale »

Gérard La Viny a été longtemps le président de l’association, La maison départementale d’outre-mer des Hauts-de-Seine. Son objet était de venir en aide aux originaires de l’outre-mer dans les Hauts-de-Seine. Très vite, elle a fait partie des réseaux politiques de ce département. Malade, Gérard La Viny a été remplacé à la présidence par un futur ex-proche de Lucette Michaux-Chevry, José Vatin. A la direction de la maison de l’outre-mer, on trouvait Freddy Loyson, un chiraquien d’abord, pasquaïen ensuite (il fut membre du RPF) et aujourd’hui conseiller d’arrondissement UMP dans le XXe.

En janvier 2006, Freddy Loyson était très inquiet. Il se plaignait alors d’avoir dû renvoyer du personnel, rendre sa voiture de fonction et très vite prendre conscience que c’en était fini de sa sinécure. Un article du Parisien en février était venu faire trembler ses certitudes. Au mois de mai, la décision de tirer un trait sur la maison de l’outre-mer était prise, avec les fonds nécessaires pour apurer le passif. Le Département a lâché en 2006 plus de 1 million d’euros dans cette affaire.

Les verts et la gauche ont refusé de voter ces fonds. Patrick Leclerc, du groupe communiste s’étonnait que l’on subventionne encore une association « qui prend ses décisions sans concertation avec son conseil d’administration ». Le conseiller général vert, Vincent Gazeille, se plaignait auprès du président, dès le mois de février 2006 :  « J'ai systématiquement refusé de voter toute subvention en faveur de cette association, compte tenu de l'absence de définition précise de ses missions et, paradoxalement, des montants considérables des subventions proposées. » Alors qu’il s’envolait pour les Antilles, le 8 mars, Nicolas Sarkozy faisait répondre à l’élu vert :  « Concernant la maison de l’outre-mer, ce travail d'analyse m'a permis de donner des orientations précises à l'association qui vous ont été communiquées lors du vote sur l'attribution d'une subvention complémentaire. L'Assemblée départementale sera bien évidemment tenue informée des suites opérationnelles données à ce dossier. » En avril, la Guyane fait voter une subvention de 3 000 euros à la maison de l’outre-mer des Hauts de Seine pour « son action de mise à disposition de logements pour les malades originaires de l’outre-mer »….

En mai, Sarkozy fait adopter la liquidation de la maison de l’outre-mer et fait voter à cet effet une subvention de 257 348 euros. « La liquidation de cette association issue de l'héritage pasquaïen, est une bonne nouvelle. » ; commente Vincent Gazeille. Pour achever le nettoyage des écuries de Charles Pasqua, Nicolas Sarkozy vient de lâcher encore 870 000 euros et Freddy Loyson vient d’être nommé, en novembre dernier, représentant de la fédération Aide à l’ONU à New York et à Genève.

Photo Régis Durand de Girard

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents