Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

13 janvier 2007 6 13 /01 /janvier /2007 16:12

Affaires Sevran, Frêche, Finkielkraut : Calixte Beyala, Claude Ribbe et Claudy Siar montent un comité de vigilance

Contre « la libération de la parole négrophobe », Claude Ribbe, Calixte Beyala, Claudy Siar, Marie-José Alie, Daniel Valminos et d’autres ont annoncé samedi matin au square de Sèvre-Babylone, à Paris, que face aux dérives verbales des Pascal Sevran, Georges Frêche ou Alain Finkielkraut, ils mettaient en place « un comité de vigilance contre le racisme et la négrophobie ». Claude Ribbe s’en est pris à Alain Finkielkraut qui l’appelle « le normalien noir », à Pascal Sevran et à ses défenseurs qui se sont fendu, dans Libération, d’une lettre de soutien. Calixte Beyala a donné quinze jours au patron de France-Télévisions pour suspendre l’émission de l’animateur. Faute de quoi, elle menace de faire boycotter les annonceurs de son émission. Elle a dénoncé le soutien de Lang et Delanoë à Sevran et rappelé un chiffre : 12 % d’Afro-Français en France. « Nous réagirons économiquement ! »

Claudy Siar a témoigné avoir été discriminé par Pascal Sevran et conclu : «  Cet homme ne respecte pas une partie de l’humanité parce qu’elle est misérable, parce qu’elle est noire. »

Selon le président du Collectifdom qui attaqué Pascal Sevran, Alain Finkielkraut et Georges Frêche en justice, « Sevran a eu tort de ranimer les blessures plutôt que de faire profil bas. »







 Le neg plus ultra

Dieudonné a semé le trouble en arrivant dans le bar de l’hôtel Lutétia, où était prévue la conférence du presse du comité de vigilance contre le racisme et la négrophobie. Jean-Claude Tchicaya est parti aussitôt, assurant sa présence incompatible avec celle de l’humoriste controversé. Face à cette situation imprévue (« il n’était pas invité », assurait Claude Ribbe), Calixte Beyala a envoyé Claudy Siar lui demander de ne pas rester. Dieudonné s’est entretenu un petit moment avec l’animateur de RFI, dans le hall du Lutétia, puis il a pris congés. Sans esclandre. « Ok, je comprends… », aurait-il déclaré à Claudy Siar.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BouffeMerde 13/01/2007 22:17

Claude Ribbe ! Soit !
Et quelle place pour de grands intellectuels comme Edouard Boulogne qui a aussi son point de vue sur la question, non dépourvu d\\\'intelligence acérée ? Et sage ! Très sage !
Hors les Opprimés institutionnels de carrière, rémunérés, qui ne représentent pas grand chose, sauf leurs gueulantes,  vociférations sans lendemains ?
Il est gentil Claude Ribbe !
Et la Merde, la Grande Merde demeure !
Sans lendemain !
même pas 5 minutes !
 

Articles Récents