Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

29 janvier 2007 1 29 /01 /janvier /2007 12:50

ESSAIS

Deux livres se penchent sur une même question. La question noire en France. Après Noir et Français de Stephen Smith et Brigitte Faes, l'ouvrage sociologique de François Durpaire s'intéresse au positionnement du Noir dans la société française tandis que l'ouvrage d'Arole Lamasse apporte le témoignage d'un jeune Antillais de Paris confronté au Français de France et qui a choisi l'engagement politique.


France blanche, colère noire

Editions Odile Jacob, François Durpaire (préfaces de Stéphane Pocrain et Roger Toumson)

« La France est elle en train de se scinder en deux sociétés noire et blanche, séparées et inégales ? » De la colère des banlieues, l’auteur passe à la colère littéraire des Glissant et Chamoiseau, celle de Lilian Thuram ayant pris pour lui les mots de Nicolas Sarkozy sur la « racaille »… Dans la France blanche sourd la colère noire. Le système d’intégration de la société française proclamée sans race, est-il en train de se faire battre en brèche par une américanisation qui porterait un nom : « le communautarisme » ? Qu’en pensent les Antillais, qu’en pensent les Afro-Français ? Il n’y a pas de spécificité française du racisme, apprend-on, mais une spécificité de sa négation. La tentation communautaire, la discrimination positive sont évoquées. Mais plutôt que de s’arrêter sur les clichés du communautarisme à l’américaine, l’auteur y entrevoit le début d’un phénomène nouveau, « une déconstruction raciale » qui rend les contours ethniques plus flous. Cet essai écrit par un professeur d’histoire nord-américaine à la Sorbonne, vivant avec une Guadeloupéenne, est un plaidoyer pour un citoyenneté incolore.

 

Ma France, haine ou confiance. La vie d’un fils de la République

Editions Paulo-Ramand, Arole Lamasse

Comment un jeune Antillais, venu de Guadeloupe à Paris, a vécu cet éveil des minorités et des diversités dans la société ? Haine ou confiance, c’est l’état d’esprit qui oscille de ce Noir de France. Arole Lamasse nous fait entendre sa note de musique sur le racisme et les discriminations : « Trop souvent des hommes et des femmes cherchent à utiliser comme paravent le racisme et les discriminations quand ils se heurtent à des situations difficiles dans leur vie. » Arole Lamasse réfute la « victimisation systématique ». Très tôt engagé en politique derrière Joël Beaugendre, puis dans le syndicalisme à la RATP, Arole Lamasse est un des membres fondateurs de l’UNOM et militant actif de l’UMP. Son livre est à la fois le témoignage d’un jeune antillais de droite à Paris sur sa condition de fils noir de la République, et la profession de foi d’un acteur associatif, politique et syndical qui sait « ces domaines dominés par l’ambition, la trahison, le pouvoir et l’argent ».

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents