Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

20 février 2007 2 20 /02 /février /2007 19:16

STAND UP

Djoe Joseph Dunoyer emmène Mamane, Djal, Delphine II et Phil Darwin en tournée aux Antilles

Djoe, alias Joseph Dunoyer, débarque aux Antilles et en Guyane du 10 au 15 avril avec son Assemblée de l’humour. Au programme de la stand up et encore de la stand up ! Six artistes, une MC qui dépote, Sylvie Servant de Médiatropical et un DJ qui sera proposé par ses tourneurs, sur place. « Une heure trente de show et trois heures de rire ! » Mais plus que « ce cyclone de rires », « c’est un show qui nous parle et des comédiens qui nous ressemblent… »

Djoe reçoit dans ses bureaux de Montreuil au studio Carnot, à l’endroit même où Bruno Solo tourne Off prime qui sortira sur M6 en septembre. Là où Stommy Bugsy et la MC Malcriado ont tourné leurs derniers clips. Mis à part Messe et Bastaro, il connaît encore peu d’Antillais qui ont osé la stand up. « Ca va venir ! Je peux déclencher quelque chose aux Antilles… » Il débarque chez nous avec ses artistes phares, ses « comédiens », préfère-t-il dire : Mamane (chroniqueur chez Laurent Ruquier), Phil Darwin, « le futur Eddy Murphy », Djal (passé lui aussi par le Djamel comedy club, Comic street show et Barres de rire), Delphine II (prof de slam qu’on a vue sur Canal +, dans la peau d’un Noir)… « Tous veulent venir aux Antilles, mais je ne peux pas emmener tout le monde. Pour deux places qu’il me reste, j’ai 6 à 8 candidats ! » Pour déterminer qui accompagnera Mamane, Delphine II, Djal et Phil Darwin, il demandera à Katia Doris (sa caution blanche), Alain Butigier (venu de chez Kad et Olivier) ou Delo d’être « marrants, au top ». Basile Boli coproduit avec Djoe Phil Darwin et Mamane. La tournée, c'est en partenariat avec France Ô et l’association Réseaux d’outre-mer) Djoe espère prolonger cette virée antillaise par l’ouverture de lieux dédiés à la stand up. « J’ai envie de trouver un lieu où je puisse organiser des soirées aux Antilles, des scènes ouvertes », comme il en produit à Paris, au Réservoir ou à la Bellevilloise (l’ancienne Maroquinerie). Enfant, il a « baigné dans Ti Fabrice »… Aujourd’hui, comme producteur, il puise ses forces dans ses racines. « J’ai besoin du soutien des gens de la communauté afro-antillaise et, à Paris, je le ressens très fort. » Harry Roselmack, Basile Boli, Mouss Diouf, Admiral T, Stommy Bugsy sont tous venus voir l’Assemblée de l’humour. « Il y a des ti messages pour les Antillais, les Africains, les Blancs, les Chinois… Tout le monde en prend et les comédiens sont tous talentueux ! » Pour Djoe, avant la question de la diversité, il y a celle du talent : « la vérité, c’est le public ! »

L’Assemblée de l’humour remplit les salles en Suisse, en France, au Maroc, à la Réunion (avec Thierry Jardinot)… Les Antilles ne passerons pas à côté : « On ne va pas leur faire de cadeau ! Ca va être chaud, chaud, chaud ! »

Au centre des Arts de Pointe-à-Pitre, le 11 avril

A l’Atrium (lieu à confirmer) à Fort-de-France, le 13 avril

Au Zéphyr, à Cayenne, le 14 avril.

Et le 3 mars, à la Bellevilloise, 19, rue Boyer, Paris 19

 

Ki moun ou yé Djoe ?

Joseph Dunoyer est né à Sainte-Anne en 1967. A la mort de sa mère et de sa grand-mère, il a alors 12 ans, il quitte la Guadeloupe pour s’installer aux Ulis. A 18 ans, il chante dans un groupe de zouk d’Evry, les Zodiac. Producteur indépendant depuis une quinzaine d’années, il a produit au début des années 2000 Daddy yod (Dance hall), Debby (Zouk) et encore Dj Srossy (Zouk dance hall). Il a aussi créé un magazine, Transactions Caraïbes, travaillé dans la communication, la téléphonie, l’immobilier et dans la nuit. « J’ai été gérant d’une discothèque, la Pyramide, à Brunoy. J’ai lancé les soirées du Palacio… » Il a créé West Indies Events en 2000 avec un copain Thierry Dorolle, mais c'est seul qu'il a lancé Patson, un Ivoirien qui prospère désormais au Djamel comedy club. Aujourd’hui, il imagine une suite télévisuelle à cette aventure et est en négociation avec Bruno Solo de Kalt Productions.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents