Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

26 mars 2007 1 26 /03 /mars /2007 19:57

PARIS (AP) - Nommé lundi ministre de l'Outre-mer pour assurer l'intérim jusqu'à l'élection présidentielle, Hervé Mariton, 48 ans, est un fidèle de Dominique de Villepin.

Le député UMP de la Drôme s'est signalé depuis 2002 par son travail acharné et son soutien indéfectible aux gouvernements de Jean-Pierre Raffarin puis de Dominique de Villepin.

Ce polytechnicien né le 5 novembre 1958 à Alger, fils d'ancien militaire rapatrié à Montélimar en 1962, est entré en politique dans les années 1980 au sein de la "bande à Léo", les amis de François Léotard.

Haut fonctionnaire au ministère de l'Industrie, il est élu conseiller régional de Rhône-Alpes en 1986, puis député de la Drôme lors de la vague bleue de 1993 et maire de Crest en 1995. Battu en 1997, il retrouve cinq ans plus tard son siège de député.

Ce libéral aux convictions bien ancrées à droite n'a pas hésité à soutenir Charles Millon lors de son élection avec les voix du Front national à la présidence de Rhône-Alpes en 1998. La même année, il se présente contre François Bayrou pour la présidence de l'UDF, et quitte dans la foulée le parti centriste pour Démocratie libérale, le parti d'Alain Madelin.

En 2002, Hervé Mariton rallie Jacques Chirac avec la plupart des membres de DL. Vice-président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, membre de la commission des Finances et de 23 groupes d'études, de la trufficulture aux appellations d'origine en passant par le Tibet, et de huit groupes d'amitié, il se signale par son hyperactivité et sa disponibilité permanente pour les journalistes.

Depuis 2005, Hervé Mariton faisait partie de la poignée de députés villepinistes qui défendait le Premier ministre contre vents et marées dans un groupe de plus en plus sarkozyste. Fondateur du club Réforme et modernité, ce partisan d'une "droite libérale, pragmatique" a attendu le 12 mars pour apporter son soutien à Nicolas Sarkozy, soit le même jour que Dominique de Villepin. Il est aujourd'hui récompensé par une entrée au gouvernement, où il doit assurer l'intérim de François Baroin, promu ministre de l'Intérieur. AP

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents