Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

1 avril 2007 7 01 /04 /avril /2007 15:35

Meeting

Sarkozy au 5e DOM : "Fiers de  former une communauté en mouvement"

    Nicolas Sarkozy a tenu un meeting, samedi à Paris, devant des milliers d'Antillais de la région     parisienne.

4 000 personnes annoncées (mais une jauge de 2 700 places), samedi soir au Méridien Montparnasse, à Paris, où la coordination nationale des comités de soutiens des originaires de l’outre-mer à Nicolas Sarkozy tenait meeting. A l’entrée des stands des territoires d’outre-mer et même un pour notre banane. La banane avec Sarko et « rien ne pourra le battre » ! Sur la tribune, d’un côté les élus, Alfred Almont, Gabriel-Louis Carabin, Béatrice Vernaudon, Lucette Michaux-Chevry, Yann Monplaisir,, Pierre Pluton, Michel Diefenbacher, Léon Bertrand, Gaston Flosse… De l’autre côté, les membres de la coordination : Arole Lamasse, Franck Anretar, Freddy Loyson, René Silo… Ils sont 21 représentants de la société civile.

Face à eux, Pierre Lellouche, François Baroin qui commentent les évolutions d’une photographe provocante… Après les discours de chauffe, Nicolas Sarkozy a pris la parole ¾ d’heure. Premier temps fort, après avoir rappelé son attachement à l’enseignement du créole, un engagement en faveur « des dates importantes pour les Domiens de métropole du 23 mai. Je saurai, le moment venu, faire inscrire dans l’histoire ces dates importantes ». Une annonce qui fait se lever comme un seul homme les militants du comité marche pour le 23 mai emmenés par Serge Romana et tous vêtus de tee shirts noirs marqués CM98.

Une Maison nationale de l’outre-mer

Nicolas Sarkozy s’est ensuite engagée pour la création d’une « maison de l’outre-mer, lieu de conservation et valorisation des richesses de l’outre-mer, lieu de rencontres et de sociabilité et centre d’affaires ». Entre autres nouveautés, le candidat de l’UMP a proposé la création d’une délégation interministérielle pour la cohésion sociale et l’égalité des chances des Français d’outre-mer et d’origine ultra-marine ». A sa charge, lutter contre les discriminations dans tous les secteurs. Nicolas Sarkozy s’est prononcé pour former les policiers et les gendarmes à la lutte contre ces discriminations. Le candidat a donné son accord à la création du maison des étudiants de l’Outre-mer dans l’actuelle cité universitaire internationale de Paris. Pour les fonctionnaires, Nicolas Sarkozy a plaidé pour que « les passerelles administratives soient facilitées pour permettre le regroupement familial qui ne doit pas être réservé aux étrangers ».

Aussitôt le discours achevé, Nicolas Sarkozy a entamé une Marseillaise reprise en chœur à la tribune et dans la salle. En même temps que le candidat prenait un bain de foule, serrant des mains et remerciant le public, le nouveau ministre de l’Intérieur, quittait promptement la salle.

ILS ONT DIT

Alfred Almont, député UMP

« C’est une grande première, une attention particulière d’un candidat pour le 5e DOM ! Tous ces ultra-marins se sentent juste pris en considération. C’est une question de dignité qu’il faut souligner. Ce candidat fait en sorte que la France soit représentée dans sa diversité. Il y a 63 millions de passeports français, ils sont tous différents mais appartiennent tous à une communauté de destin. »

Serge Romana, président du Comité marche du 23 mai 1998

« Au jour d’aujourd’hui, c’est le seul candidat qui s’est prononcé en faveur du 23 mai. Il s’agit de faire en sorte que la République respecte la mémoire de nos parents. C’est révolutionnaire. »



Marie-Dominique Aeschlimann, secrétaire nationale UMP

« Nous sommes plus de 4 500 personnes. Nicolas Sarkozy a eu un acceuil plus que chaleureux. Il défend des valeurs concrètes, contre la discrimination et il a saisi notre volonté d’être considéré comme des Français. »



Ronald Rubinel, auteur de la chanson Sarko à l’Elysée

Quand on élit un président de la République, on élit d’abord un président pour l’outre-mer. A programme égal, c’est le meilleur. S’il ne réalise que la moitié de ses promesses, on fera déjà une grande avancée. »



ECHOS

Les peoples

Quelques peoples ont fait le déplacement : Laura Beaudy, Jacques De Kerra, Jean-Michel Martial (aussitôt entré, aussitôt sorti), Chrys Obydol, assise au premier rang tout comme Claudy et Laurent Charles (de l’Académie du rhum), et non loin d’eux, Dominique de la Guigneraye des rhums Clément. José Vatin (conseiller économique et social fraîchement nommé par Jacques Chirac), en délicatesse avec la coordination est resté en retrait. Rémi Marcin, de l’UNOM, a donné la main à l’organisation. Louis-Georges Tin, du CRAN, était installé au milieu de la salle. Ary Chalus, le maire de Baie-Mahault, était très discrètement présent…

« Sympathique mais pas facile »

Dans son discours, Nicolas Sarkozy a rendu un hommage appuyé à Patrick Karam « dont le franc-parler a su, à plusieurs reprises, me convaincre ». Ajoutant à son discours écrit, il a dit, s’adressant au porte-parole de ses comités de soutien : « Tu es très sympathique, mais ce n’est pas toujours facile… »

Un poste taillé sur mesure

Le poste de délégué interministériel à la cohésion sociale et à l’égalité des chances semble taillé pour la carrure de Patrick Karam. Nicolas Sarkozy et François Baroin avaient déjà donné leur accord en décembre dernier pour nommer le patron du Collectifdom, chargé de mission à l’égalité des chances pour les ultra-marins. Karam avait refusé.

L’exception et la règle

Trois jeunes étudiants originaires de Guadeloupe sont assis au fond de la salle. Parmi eux, Alexandre : « On est là par curiosité, mais on ne votera pas pour lui ! »

Le Comité marche du 23 mai bloqué à l'entrée

Venus pour entendre de la bouche du candidat lui-même sa décision de soutenir la date du 23 mai pour commémorer les victimes de l’esclavage et de la traite, les membres du comité marche du 23 mai (CM98) et leur président, Serge Romana, ont failli rester à l’extérieur. Avisée par les Renseignements généraux que des manifestants emmenés par deux agitateurs allaient faire une contre-manifestation pendant le meeting, la sécurité n’a pas laissé entrer la délégation du CM 98. Il a fallu l’intervention de Karam pour qu’on les laisse entrer. La note des RG donnait le nom des meneurs : Patrick Karam et Serge Romana…

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Béatrice Vernaudon 02/04/2007 13:26

Madame, Monsieur,
Mme Béatrice Vernaudon, députée de Polynésie, qui était à la tribune et que l'on voit bien (elle porte un chapeau) sur la photo entre Mmes Michaud-Chervry et Louis-Carabin  souhaite que vous complétiez la légende de la photo des élus en indiquant son nom parmi les autres élus mentionnés.
Elle vous en remercie d'avance vivement,
son assistante, Laurence leprince-Ringuet 

Articles Récents